Des lo­ge­ments à deux clés

Maison et Travaux - - La Maison Dans Sa Région -

Ville cor­se­tée donc, Bayonne s’agran­dit tôt en hau­teur. Elle offre ain­si le spec­tacle de fa­çades éle­vées, qui datent pour la plu­part du XVIIIe et du XIXe siècles. Ces der­nières, lors­qu’elles s’ins­crivent dans le centre mé­dié­val, se montrent hautes et étroites. Ce­ci s’ex­plique par la na­ture du par­cel­laire éta­bli à l’époque : les par­celles me­su­raient 5,5 mètres de large sur 22 mètres de pro­fon­deur. La rue de la Sa­lie, par­mi les plus an­ciennes, en est un bon exemple : der­rière leurs minces fa­çades, les im­meubles abritent un pre­mier corps de lo­gis, puis une cour fai­sant of­fice de puits de lu­mière, et en­fin un deuxième corps de lo­gis. Ce mo­dèle d’ha­bi­tat, en­core ré­pan­du dans le coeur his­to­rique de Bayonne, porte le nom de « lo­ge­ment à deux clés ».

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.