La conden­sa­tion, kézako ?

Maison et Travaux - - Dossier -

Les chau­dières stan­dard éva­cuent les fu­mées de com­bus­tion en­core très chaudes di­rec­te­ment par la che­mi­née. À l’in­verse, les chau­dières à conden­sa­tion ré­cu­pèrent, grâce à un conden­seur, une par­tie de l’éner­gie conte­nue dans la va­peur d’eau des fu­mées. La va­peur d’eau se re­froi­dit (les fu­mées sont moins chaudes) et se condense.

Deux consé­quences à ce­la : le conduit de fu­mée exis­tant doit être dou­blé avec un tube en acier inoxy­dable ou en ma­té­riau syn­thé­tique pour le rendre ré­sis­tant à l’hu­mi­di­té ;

les conden­sats doivent être éva­cués. Ils sont re­je­tés di­rec­te­ment dans le cir­cuit des eaux usées. Une pompe de re­le­vage (SFA en pro­pose), adap­tée aux conden­sats acides, peut être ins­tal­lée si be­soin (cas d’une chau­dière en sous-sol avec un ré­seau des eaux usées au rez-de-chaus­sée).

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.