Mi­cro-ac­cu­mu­la­tion : confort et per­for­mance

Maison et Travaux - - Dossier - Ch­ris­tophe Bel­let, res­pon­sable mar­ché grand pu­blic de GrDF

« Il est im­por­tant d’avoir un bon équi­libre entre puis­sance de la chau­dière et type de pro­duc­tion sa­ni­taire. Les chau­dières ins­tan­ta­nées ré­clament une puis­sance très forte (en­vi­ron 30 kW) pour as­su­rer un dé­bit suf­fi­sant et une sta­bi­li­té de la tem­pé­ra­ture. Celle-ci est plus faible pour les mo­dèles mi­croac­cu­mu­lés (en­vi­ron 24 kW), et en­core ré­duite pour les mo­dèles ac­cu­mu­lés (à par­tir de 15 kW). La mi­croac­cu­mu­la­tion consti­tue un bon équi­libre en terme de confort et de per­for­mance. Elle est éner­gé­ti­que­ment plus per­for­mante qu’une chau­dière ac­cu­mu­lée car il n’y a que peu de pertes de cha­leur liées au sto­ckage de l’eau chaude. »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.