Qui es-tu, toi, bri­co­leur ?

Maison et Travaux - - News -

Le bri­co­lage a le vent en poupe. En crois­sance de­puis 2009, ce mar­ché se porte bien et re­pré­sente le pre­mier poste d’équi­pe­ment de la mai­son, de­vant les achats de biens tech­no­lo­giques, de meubles et d’élec­tro­mé­na­ger. Le Do It Your­self en­va­hit les ma­ga­zines et la Toile tan­dis que les ate­liers col­la­bo­ra­tifs es­saiment un peu par­tout. Com­ment ex­pli­quer le suc­cès du bri­co­lage qui, avec la cui­sine, est de­ve­nu le loi­sir pré­fé­ré des Fran­çais ? Ab­du Gna­ba, an­thro­po­logue, nous livre dans son der­nier es­sai « Bri­cole-moi un mou­ton », des clés pour com­prendre les res­sorts d’un uni­vers à la fois fa­mi­lier et mé­con­nu. On bri­cole et on cui­sine non seule­ment pour des rai­sons fi­nan­cières mais aus­si pour exis­ter, en ré­ac­tion à un « monde asep­ti­sé pauvre en émo­tion et en res­pon­sa­bi­li­té in­di­vi­duelle ». Le bri­co­leur, res­taure, fa­brique, ré­pare, mais sur­tout il se montre in­gé­nieux, in­ven­tif, adap­table. Il n’ap­porte pas seule­ment un sa­voir-faire, il sou­haite éga­le­ment ap­po­ser sa signature : c’est un ar­tiste, un pen­seur ma­nuel qui s’af­fran­chit des contraintes so­ciales et po­li­tiques, et fuit les normes do­mi­nantes. On bri­cole utile, mais aus­si pour em­bel­lir son en­vi­ron­ne­ment, c’est l’une des prin­ci­pales mo­ti­va­tions chez les jeunes. Tou­jours se­lon l’an­thro­po­logue, on bri­cole éga­le­ment pour ne pas dé­pendre du tra­vail des ar­ti­sans, li­vré trop sou­vent avec des dé­fauts ou un ré­sul­tat en de­çà de nos at­tentes. Et les femmes, bri­colent-elles ? Loin de l’ob­jet de fan­tasme vé­hi­cu­lé par le film d’Alain Cha­bat « Bri­col’s girls » (1999), au­jourd’hui les femmes bri­colent plei­ne­ment, avec leur com­pa­gnon mais aus­si seules, par vo­lon­té d’au­to­no­mie, en par­ti­cu­lier chez la jeune gé­né­ra­tion. Là aus­si la pa­ri­té s’im­pose peu à peu.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.