UN PA­LIER RE­PO­SANT

Maison et Travaux - - S’Inspirer -

Un pa­lier, c’est sou­vent borgne et étroit. Et s’il est peint en blanc, c’est bien pour pa­raître plus lu­mi­neux et large. Ici, le pro­blème est d’un autre ordre. Grand et dou­ble­ment éclai­ré par une ou­ver­ture en fa­çade et une fe­nêtre de toit, il passe au blanc pour in­vi­ter au calme. Ce pa­lier est pen­sé comme un es­pace de tran­si­tion entre deux pièces aux am­biances fortes, un lieu où l’oeil peut en­fin se re­po­ser, puisque le blanc, à l’in­verse des autres cou­leurs, ac­tive peu de zones dans le cer­veau. Res­tait à lut­ter contre son cô­té froid. C’est chose faite avec les pa­re­ments mu­raux en pin bros­sé, net­te­ment plus cha­leu­reux et moins lisses qu’un aplat de pein­ture. Pa­re­ments bois co­lo­ris ivoire. L 200 x L 15,5, ép. : 2 cm, coll. Élé­gance, 48 € le m2. IMBERTY.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.