Le vrai rouge basque

Maison et Travaux - - La Maison Dans Sa Région -

ferme du La­bourd donne lieu à des ré­in­ter­pré­ta­tions. Ces der­nières in­tro­duisent de nou­veaux ma­té­riaux, comme la pierre mise en oeuvre, par exemple, dans des sou­bas­se­ments, et prennent de grandes li­ber­tés avec la vo­lu­mé­trie et la forme. Plus hautes, coif­fées de toits asy­mé­triques, per­cées d’un plus grand nombre d’ou­ver­tures aux di­men­sions va­riées, les mai­sons néo­basques peuvent aus­si pré­sen­ter des dé­cro­che­ments, des en­cor­bel­le­ments, des log­gias, des bal­cons, des co­lonnes, des écus­sons... au­tant d’élé­ments dé­co­ra­tifs dont l’in­fi­ni­té des com­po­si­tions contri­buent à la di­ver­si­té de leurs fa­çades

3

5

4

1 1. Trô­nant au centre d’un parc, la mai­son d’Ed­mond Ros­tand compte par­mi les pre­mières créa­tions de l’ar­chi­tec­ture néo­basque. La Villa Ar­na­ga est édi­fiée entre 1903 et 1906 par l’ar­chi­tecte Al­bert Tour­naire, qui dé­cline les ca­rac­té­ris­tiques prin­ci­pales de l’ar­chi­tec­ture la­bour­dine.

2. Autre exemples d’ar­chi­tec­ture néo­basque, si­tuée cette fois à Saint-Jean-de-Luz, sur la pro­me­nade Jacques-Thi­baud, ces vil­las ont été construites à par­tir des an­nées 1920. Elles sont re­liées au front de mer par d’élé­gantes pas­se­relles en bois. 2

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.