Ter­rasses en car­re­lage

Le car­re­lage taille XL fa­çon pierre a ap­por­té de la mo­der­ni­té à cette mai­son. L’amé­na­ge­ment sur l’ex­té­rieur a été to­ta­le­ment re­pen­sé.

Maison et Travaux - - Sommaire - Pho­tos Car­ré d’Arc. Pay­sa­giste : Mor­gan Buet.

Àun jet de pa­ra­sol de la Côte fleu­rie, les pro­prié­taires de cette mai­son ont sou­hai­té ap­por­ter une touche de mo­der­ni­té à leur ex­té­rieur. Pour ga­gner des mètres car­rés, ils ont pro­lon­gé l’es­pace à vivre en amé­na­geant une vé­ran­da à toi­ture plate il­lu­mi­née par un puits cen­tral. Les angles droits et le co­lo­ris gris an­thra­cite des pro­fils de cette ex­ten­sion ont d’abord orien­té les pro­prié­taires vers une pierre re­cons­ti­tuée gris bé­ton pour s’har­mo­ni­ser avec la me­nui­se­rie. Mais Buet Pay­sage, à Sainte-Croix-Grande-Tonne (14), en charge de cette ré­no­va­tion, les a orien­tés vers un grès cé­rame fi­ni­tion imi­ta­tion pierre, dans une teinte gris clair pour son as­pect plus cha­leu­reux et plus lu­mi­neux. Il a l’avan­tage de créer une conti­nui­té avec le car­re­lage dé­jà exis­tant à l’in­té­rieur de la mai­son. Et sur­tout son bud­get s’est avé­ré plus éco­no­mique qu’avec une pierre re­cons­ti­tuée.

Pose bord à bord

L’an­cien car­re­lage à l’ex­té­rieur est dé­po­sé, et le ni­veau de la nou­velle ter­rasse re­le­vé. Un sup­port à base de gra­villons a été pré­vu d’une épais­seur de 20 cm ; il fait of­fice de drai­nage pour éva­cuer l’eau ruis­se­lante. Le nou­veau re­vê­te­ment est scel­lé après avoir réa­li­sé une chape ci­ment de 5 cm d’épais­seur. Ce car­re­lage est pré­fé­ré pour sa fi­ni­tion rec­ti­fiée. Ain­si, la pose est ef­fec­tuée bord à bord ef­fa­çant au maxi­mum les rup­tures vi­suelles cau­sées par les joints dans un re­vê­te­ment car­re­lé. En outre, ce car­re­lage est uti­li­sé en 600 x 600 mm et 1200 x 600 mm. Une taille XL en ac­cord avec le sou­hait de mo­der­ni­té des pro­prié­taires. Le tout agré­men­té d’un ca­le­pi­nage libre où le sens de pose dif­fère en cas­sant les lignes. Les dalles de 1200 x 600 mm sont uti­li­sées pour réa­li­ser les mu­rets de ce nou­vel es­pace as­su­rant en­core une fois un mi­ni­mum de joint sur les sur­faces. Car­re­lage : at­ten­tion aux chutes ! Les atouts sont in­dé­niables : cou­leurs, for­mats, ef­fets de ma­tières... Un re­vê­te­ment car­re­lé re­pro­duit le bois, la pierre, le tis­su, le cuir, le mé­tal et s’imite lui-même quand un grès cé­rame se trans­forme en terre cuite ou en car­reau de ci­ment. Ré­sis­tant à l’ex­té­rieur, aux co­lo­ris in­al­té­rables, sans en­tre­tien, il ne se di­late pas, ne se dé­forme pas, ne pré­sente pas d’ef­fet de voi­lage. Il ne plie pas non plus aux as­sauts des em­bruns ma­rins. Néan­moins, comme tous re­vê­te­ments de ter­rasse son usage en ex­té­rieur dé­pend de quelques cri­tères. D’abord, le car­re­lage doit être in­gé­lif, ce qui si­gni­fie que le gel n’au­ra pas d’ef­fets sur lui. Pour le re­pé­rer, il faut se re­por­ter au

clas­se­ment Upec qui concerne quatre cri­tères : l’usure, le poin­çon­ne­ment, la te­nue à l’eau et la sen­si­bi­li­té aux agents chi­miques. Chaque lettre est as­so­ciée à un chiffre. Pour s’as­su­rer qu’un car­re­lage cor­res­pond à un usage en ter­rasse, il faut un clas­se­ment P3. En outre, sur une ter­rasse, pas ques­tion de po­ser de car­reaux pré­vus... pour les murs. Ils ne ré­sistent ni au tra­fic ni aux aléas cli­ma­tiques. En­fin, le car­re­lage peut être glis­sant. Il faut op­ter pour des re­vê­te­ments qui pré­viennent les chutes à iden­ti­fier par deux re­pères. La norme R qui concerne sur­tout l’adhérence du car­re­lage avec des pieds chaus­sés : de R9 pour une adhérence nor­male à R 13 pour une adhérence très forte. Le ni­veau R 10 est re­com­man­dé à mi­ni ma pour une ter­rasse. L’ autre in­dice–le clas­se­ment A,B, C–in­dique trois ni­veaux d’adhérence du car­re­lage pour pieds nus. Ain­si un car­re­lage clas­sé Bàl’ adhérence éle­vée couvre par exemple les bords de pis­cine, et un C, les bords de pis­cine in­cli­nés et les marches sous l’eau.

Col­lée ou sur plots

Cô­té mise en oeuvre, la pose scel­lée de car­re­lage dans une couche de mor­tier fraî­che­ment dé­po­sée avec sys­tème de drai­nage est la­bo­rieuse. Une ré­ser­va­tion – un dé­cais­sé d’au moins 10 à 12 cm – au droit de la porte d’en­trée, de la baie vi­trée... doit être pré­vue. Et c’est une af­faire de pros. D’au­tant que la pose col­lée de­ve­nue stan­dard reste la plus simple lors de la ré­no­va­tion d’une ter­rasse. Pour évi­ter toutes dé­con­ve­nues à cause de l’eau qui n’au­ra pas été éva­cuée en bor­dure ex­té­rieure de la ter­rasse, mieux vaut pré­voir un drai­nage en sous-face du car­re­lage (natte). De même, la ten­dance étant aux for­mats XL, il est né­ces­saire de pré­voir un double en­col­lage du car­reau. Autre pos­si­bi­li­té si la hau­teur comme la forme de pente de la struc­ture por­teuse sont suf­fi­santes : la pose sur plots. Sans col­lage, elle rime avec gain de temps. Sans joints, puis­qu’ils res­tent ou­verts, l’eau de sur­face s’éva­cue li­bre­ment

Le car­re­lage prend tous les as­pects, mais n’est pas in­des­truc­tible, il faut éva­cuer l’eau

CAR­RÉ D’ARC. PORCELANOSA.

3. Dans les teintes gris bé­ton ou an­thra­cite, cette dalle grande di­men­sions a l’as­pect du bé­ton ci­ré en ex­té­rieur. Rec­ti­fiée, et de faible épais­seur (20 mm), elle convient aus­si aux toits-ter­rasses et bal­cons contem­po­rains. For­mat : 600 x 600 mm. 57 € le m2. Vé­né­tie.

4. Preuve que le grès cé­rame émaillé de­vient toutes ma­tières. Il est, ici, dé­cli­né fa­çon ci­ment en très grand for­mat (596 x 596 mm et 800 x 800 mm). Et sur­prend en imi­tant le par­quet. À par­tir de 83,46 € le m2. So­ho (fa­çon ci­ment). À par­tir de 123,49 € le m2. Man­hat­tan (imi­ta­tion par­quet).

ARTENS LE­ROY MER­LIN.

5. As­pect vieilli pour ce car­re­lage gris blanc et au­then­ti­ci­té confor­tée par son for­mat tra­di­tion­nel. Ce grès cé­rame émaillé sé­dui­ra les afi­cio­na­dos des mo­tifs aléa­toires fa­çon car­reaux de ci­ment. For­mat : 200 x 200 mm. 19,95 € le m2. Villa.

chez

CERAMICHE DOM DECOCERAM.

2. Ce grès cé­rame émaillé an­ti­dé­ra­pant offre aux ter­rasses XXL la générosité de son grand for­mat car­ré. Ses pro­po­si­tions de teinte ar­chi­tec­tu­rales – fonte 2 et perle – ins­pi­rées du bé­ton créent des es­paces contem­po­rains à l’épreuve du temps. 29,50 € le m2. 500 x 500 mm. Bé­ton.

chez

POINT P. ARTE HOME

1. Ins­pi­ra­tion bé­ton pour ce grès cé­rame émaillé d’as­pect struc­tu­ré (blanc, beige ou gris). Pro­po­sé en ver­sion an­ti­dé­ra­pante pour l’ex­té­rieur, il crée­ra une uni­té par­faite avec les pièces ouvertes sur la ter­rasse. For­mat : 450 x 450 mm. 29,90 € le m2. Ins­tinct. chez

LAPEYRE.

6. Ins­pi­ré des an­ciens pa­vés de pierre, ce grès cé­rame émaillé an­ti­glis­sant se dis­tingue aus­si par sa ré­sis­tance aux aléas cli­ma­tiques. Pour une ter­rasse à la pé­ren­ni­té éprou­vée. Di­men­sions : 450 x 450 mm, ép. : 10 mm. 16,50 € le m2. Dis­trict.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.