AU COEUR DU LA­BOURD

Des sept ter­ri­toires his­to­riques qui consti­tuent le Pays basque, le La­bourd est le plus connu et le plus tou­ris­tique. Peu ignorent l’exis­tence de ses fermes blanches aux co­lom­bages peints en rouge ou vert, mais peu connaissent les di­men­sions ri­tuelles et

Maison et Travaux - - Sommaire - Textes : Sophie Gia­gno­ni. Pho­tos : An­to­nio Duarte.

Dé­ployée le long de la fa­çade at­lan­tique, entre Bayonne et Hen­daye, la pro­vince du La­bourd pé­nètre les terres basques jus­qu’à ren­con­trer les fron­tières de la Basse-Na­varre. Par­cou­rue par de nom­breux fleuves et ri­vières, elle pré­sente un re­lief de col­lines et de mon­tagnes de faibles al­ti­tudes dans sa par­tie la plus orien­tale, la­quelle s’ins­crit dé­jà dans les contre­forts py­ré­néens. Son lit­to­ral est ponc­tué d’im­por­tants ports de pêche qui ont fait sa ri­chesse et sa re­nom­mée (Biar­ritz, Saint-Jean-de-Luz, Bi­dart, Gué­tha­ry, So­coa...), mais l’in­té­rieur de ses terres, très vert, dis­pose éga­le­ment de so­lides atouts, no­tam­ment agri­coles et pas­to­raux. Sa ca­pi­tale his­to­rique,

Avec sa fa­çade chau­lée de blanc, creu­sée d’un vaste et pro­fond porche ap­pe­lé lo­rio, et re­haus­sée de co­lom­bages peints en rouge brun, cette ferme an­cienne signe os­ten­si­ble­ment son ap­par­te­nance au La­bourd. Orien­té à l’est, le lo­rio pro­tège ses oc­cu­pants des vents char­gés de pluie pro­ve­nant de l’océan voi­sin.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.