JOUER AVEC LES DIF­FÉ­RENCES DE NI­VEAUX

Maison et Travaux - - La Maison Dans Sa Région -

Le vo­lume de ces fermes basques est-il un atout lors de leur trans­for­ma­tion en ha­bi­ta­tion ?

Toutes les contraintes ou les spé­ci­fi­ci­tés d’un pro­jet obligent les ar­chi­tectes et les clients à plus de créa­ti­vi­té. Dès lors, l’amé­na­ge­ment de vo­lumes spé­ci­fiques, comme ceux des fermes basques, reste des en­jeux pas­sion­nants.

Quels élé­ments ar­chi­tec­tu­raux sou­hai­tiez-vous à conser­ver ?

Le rap­port au site était très im­por­tant, avec plu­sieurs ac­cès à la mai­son à dif­fé­rentes hau­teurs qui in­duisent un amé­na­ge­ment spé­ci­fique à l’in­té­rieur et un rap­port à l’ex­té­rieur à trai­ter en consé­quence. Le tout en te­nant compte des orien­ta­tions mul­tiples de la mai­son et de son in­ser­tion dans un ter­rain en pente. Il fal­lait, en outre, conser­ver la vo­lu­mé­trie et les vo­lumes : plu­sieurs vo­lumes viennent s’en­châs­ser les uns dans les autres, et ce­la de­vait être consi­dé­ré comme la vé­ri­table ri­chesse de ce pro­jet. En­fin, le jeu des dif­fé­rences de ni­veaux in­té­rieurs et ex­té­rieurs de­vait ab­so­lu­ment être conser­vé. Et, pour fi­nir, les ma­té­riaux, avec la mise en va­leur des pierres, des bois de char­pente et de me­nui­se­rie.

L’ab­sence de fon­da­tions de la mai­son mère a-t-elle en­gen­dré des dif­fi­cul­tés ?

Cette ab­sence de fon­da­tion, dans le cadre de re­struc­tu­ra­tion et de mise en concor­dance de ni­veaux in­té­rieurs, ne pose plus au­jourd’hui de pro­blème. Les en­tre­prises savent réa­li­ser avec soin les re­prises en sous-oeuvre né­ces­saires.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.