CA­THE­RINE FILOCHE,

sty­liste-con­seil Dulux Va­len­tine

Maison et Travaux - - S’inspirer -

Quelles sont les cou­leurs les plus fa­ciles à vivre ?

Le pre­mier pas vers la couleur, même claire, passe par le blanc co­lo­ré que l’on peut ap­pli­quer sur tous les murs, contrai­re­ment aux pas­tels qu’il faut sa­voir do­ser si on ne veut pas se re­trou­ver dans une bon­bon­nière. En­suite, les teintes na­tu­relles sont par­faites pour illuminer l’es­pace. Et les gris, très en phase avec la ten­dance scan­di­nave, sont idéaux pour faire re­vivre des es­paces rus­tiques... À condi­tion de les tra­vailler avec du blanc.

Peut-on les uti­li­ser, quelle que soit l’ex­po­si­tion de la pièce ?

On doit tou­jours har­mo­ni­ser couleur et ex­po­si­tion. C’est une mau­vaise idée de pen­ser qu’un pas­tel chaud va ré­chauf­fer l’am­biance d’une pièce ex­po­sée au nord. Mieux vaut al­ler dans le sens de la lu­mière pour qu’elle va­lo­rise le blanc conte­nu dans les pas­tels et uti­li­ser un bleu ou un gris... froid.

Que gagne-t-on à les em­ployer ?

Rien, dans un cou­loir, une en­trée ou une salle de bains sans fe­nêtre parce qu’elles de­viennent tristes. En re­vanche, dans les pièces bis­cor­nues, comme les combles, elles uni­fient le vo­lume et l’adou­cissent. Et puis ce sont des cou­leurs op­ti­mistes, elles nous rendent plus gais que des am­biances sombres.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.