2. Quel type de poêle choi­sir ?

Maison et Travaux - - S'équiper -

Choi­sir le gra­nu­lé n’est pas tout, il faut éga­le­ment dé­ter­mi­ner l’usage qui se­ra fait du poêle. Du chauf­fage d’ap­point au chauf­fage prin­ci­pal d’un lo­ge­ment en­tier, de nom­breuses pos­si­bi­li­tés existent. Il suf­fit d’op­ter pour la tech­no­lo­gie la plus ap­pro­priée. Pour le chauf­fage d’un grand sé­jour, avec cui­sine ou­verte, ou d’un loft, la meilleure so­lu­tion passe par le poêle « clas­sique » à convec­tion for­cée. Il as­pire l’air am­biant par le bas pour le ré­chauf­fer en le fai­sant tran­si­ter au contact de la chambre de com­bus­tion, puis le ven­tile de­puis la par­tie haute. Mais le poêle peut al­ler plus loin en chauf­fant plu­sieurs, voire la to­ta­li­té des pièces du lo­ge­ment. Deux op­tions sont alors en­vi­sa­geables. La pre­mière est celle d’un ap­pa­reil cou­plé à un ré­seau de ca­na­li­sa­tion d’air chaud en­cas­tré en plé­num ; il per­met un souf­flage pièce par pièce. Mais at­ten­tion au ni­veau so­nore des ven­ti­la­teurs ! La deuxième op­tion est celle du poêle « bouilleur » ou « hy­dro ». As­si­mi­lable à une pe­tite chau­dière à granulés, il est rac­cor­dé à un cir­cuit de chauf­fage hy­drau­lique pour dis­tri­buer la cha­leur dans plu­sieurs pièces. Ce poêle peut éga­le­ment four­nir de l’eau chaude sa­ni­taire. Un bé­mol : il fau­dra for­cé­ment pré­voir un autre mode de pro­duc­tion d’eau chaude en de­hors de la sai­son de chauffe, ty­pi­que­ment, un cu­mu­lus élec­trique. Autre contrainte : quand le poêle est un sys­tème de chauf­fage unique, il faut re­char­ger le ré­ser­voir du poêle au mieux tous les trois jours. Si­non, il fau­dra se tour­ner vers une chau­dière à granulés, à condi­tion de bé­né­fi­cier de l’es­pace né­ces­saire pour le stock an­nuel de granulés et de pré­voir une ali­men­ta­tion au­to­ma­tique avec vis sans fin. Mais dans ce cas, outre l’es­pace né­ces­saire, l’in­ves­tis­se­ment se­ra plus lourd, de l’ordre de 15 000 eu­ros en moyenne.

Les poêles à granulés se dis­tinguent par leur fa­ci­li­té d’uti­li­sa­tion

2

1.Dé­cli­né en deux mo­dèles de 6 kW et 9 kW, ce poêle étanche au corps de chauffe en acier et bra­se­ro en fonte adapte sa pro­duc­tion de chauf­fage en fonc­tion de la tem­pé­ra­ture am­biante (ther­mo­stat four­ni). Ren­de­ments : 94% pour le mo­dèle de 6 kW, 92% pour ce­lui de 9 kW. Dis­po­nible en 4 co­lo­ris (an­thra­cite, bor­deaux, taupe, mo­ka). Di­men­sions (hx l x p) : 1238 x 561 x 505 mm. 3558 € HT. Nuance. At­lan­tic.

2.Poêle étanche à convec­tion de 6 kW au ren­de­ment de 93 %. Au­to­no­mie (en mode « nor­mal ») : 48 h. Ther­mo­stat et té­lé­com­mande in­clus. Di­men­sions (hxlxp):880x460x 540 mm. 1 595 € HT. Dol­ly. Bes­tove.

3.Se dis­tin­guant par sa fi­ni­tion en cé­ra­mique réa­li­sée à la main, ce poêle étanche est adap­té aux mai­sons basse con­som­ma­tion. Dis­po­nible en ver­sion hy­dro et à convec­tion for­cée, il af­fiche 8 kW de puis­sance pour un ren­de­ment de 92 %. Di­men­sions (dia­mètre x hau­teur) : 645 x 1 270 mm. à par­tir de 4 700 € HT. Mar­lene Ton­da. Ser­gioLeo­ni.

3

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.