Styles et per­son­na­li­sa­tion

Maison et Travaux - - Aménager -

Les car­reaux de ciment ac­quièrent leur beau­té en vieillis­sant, con­trai­re­ment aux car­re­lages vi­tri­fiés sur les­quels ne s’im­prime ja­mais la marque du temps. Ils ont pour par­ti­cu­la­ri­té de ne ja­mais être com­plè­te­ment unis. Leur as­pect brut leur per­met de s’in­té­grer har­mo­nieu­se­ment dans les in­té­rieurs an­ciens, où ils semblent avoir tou­jours été là, aus­si bien que dans les in­té­rieurs contem­po­rains. Ils sont élé­gants, par­fois ori­gi­naux et, par leur es­prit vin­tage et au­then­tique, ils donnent une âme et de la no­blesse à une mai­son, au point qu’ils en sont sou­vent l’atout charme. On trouve des car­reaux à mo­tifs géo­mé­triques, co­pies de car­re­lages an­ciens, mais aus­si des mo­tifs ma­ro­cains, dont les cou­leurs ont par­fois été adap­tées aux lu­mières de l’Oc­ci­dent, comme c’est le cas chez Eme­ry. Les mo­tifs sont sou­vent or­ne­men­taux et is­sus de dif­fé­rentes cultures pour un ren­du, au fi­nal, très ac­tuel. Les car­reaux « fonc­tionnent » seuls ou se com­binent par deux, trois ou plus pour for­mer un mo­tif com­plexe et d’au­tant plus spec­ta­cu­laire. La va­rié­té des so­lu­tions est donc qua­si­ment in­fi­nie et per­met de créer des dé­cors to­ta­le­ment per­son­na­li­sés. Pour Lu­cille Char­don, ar­chi­tecte à Amiens (membre du ré­seau Notes de Styles) et adepte des car­reaux de ciment, ceux-ci sont par­faits pour dé­li­mi­ter des es­paces ou­verts : une cui­sine dans un sé­jour ou­vert, une salle de bains pa­ren­tale avec ta­pis de car­reaux de ciment sous la bai­gnoire ou dans la douche... « Ils se ma­rient éga­le­ment très bien avec le bois, sou­ligne-t-elle, en in­se­rant des car­reaux dans le par­quet ou en ta­pis au mi­lieu d’un autre sol, par exemple. Ils sont du plus bel ef­fet avec des briques ou du mé­tal dans un es­prit ate­lier, mais aus­si dans les styles scan­di­nave et clas­sique chic. On pense spon­ta­né­ment aux mo­dèles à mo­tifs, mais les car­reaux unis sont éga­le­ment très jo­lis en mé­lange de cou­leurs ou en­ca­drés d’une frise à mo­tifs. » Au-de­là des sols, on les uti­lise de plus en plus sur les murs : en tête de lit, en fresque aléa­toire au-des­sus d’une bai­gnoire, en ta­bleau pour sur­mon­ter un buf­fet... Au sol comme au mur, ils conviennent pour toutes les pièces. Tou­te­fois, comme ils sont po­reux, ils sont éga­le­ment sen­sibles aux taches. C’est pour­quoi on évite de les po­ser au-des­sus d’une cui­si­nière où les pro­jec­tions de gras cau­se­ront des sa­lis­sures in­dé­lé­biles, ou dans une douche, si on ha­bite une ré­gion où l’eau est très cal­caire

1.

Su­per­po­si­tion de plu­sieurs de­si­gns de mo­tifs pour ces car­reaux ar­ti­sa­naux de 20 x 20 cm. Com­bi­nai­sons pos­sibles dans des di­zaines de cou­leurs. Prix sur de­mande. Ba­hya.

2.

La grande dis­tri­bu­tion pro­pose des mo­tifs aus­si bien clas­siques que contem­po­rains pour un sol ou un mur à fort ca­rac­tère. 98,75 €/m². Lu­cie et Belle Époque. LE­ROY MER­LIN.

3.

Ce sol à mo­tifs géo­mé­triques en­ca­dré par une frise donne toute sa per­son­na­li­té à une salle de bains so­bre­ment blanche. 78 €/m². Ga­laxie Bleue. THO­MAS DE LUSSAC chez CHARME & PAR­QUET.

4.

Es­prit au­then­tique et belle pa­tine pour ce sol en car­reaux de ciment à la forte per­son­na­li­té. À par­tir de 193 €/m². Tem­po. CAR­RÉ­MENT VIC­TOIRE.

5.

Cette cui­sine contem­po­raine s’as­so­cie à mer­veille à des car­reaux tra­di­tion­nels grâce à une har­mo­nie de teintes. 85,80 €/m². Réf. 10147. MOSAIC DEL SUR.

1

5

3

4

2

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.