2 Chau­dière et bal­lon gain de place

L’ins­tal­la­tion mu­rale d’une chau­dière gaz à conden­sa­tion et d’un pré­pa­ra­teur sa­ni­taire de 120 litres ap­portent un grand confort pour un en­com­bre­ment ré­duit.

Maison et Travaux - - S’équiper -

La panne d’un chauf fage au plus froid de l’hi­ver est une mésa­ven­ture dont les pro­prié­taires de cette mai­son ont sou­hai­té se pré­mu­nir. Ter­rain d’ac­tion : une de­meure de 200 m2 aux beaux vo­lumes, bâ­tie dans l’Ouest pa­ri­sien. Le sys­tème de chauf­fage et de pro­duc­tion d’eau chaude sa­ni­taire rem­plis­sait ses fonc­tions, mais était vieillis­sant. Les pro­prié­taires ont pro­fi­té de la fin de la saison de chauffe pour sé­cu­ri­ser leur ins­tal­la­tion. Ils ont dé­cou­vert MyC­hauf­fage.com qui les a ac­com­pa­gnés dans le rem­pla­ce­ment de leur chauf­fage. Ce­lui- ci était as­su­ré par une chau­dière mu­rale Fris­quet, ins­tal­lée dans la buan­de­rie en sous-sol et cou­plée à un bal­lon pour les be­soins sa­ni­taires. Les oc­cu­pants sou­hai­taient rem­pla­cer leur chau­dière par un pro­duit haut de gamme de même marque. La confi­gu­ra­tion d’une chau­dière mu­rale, qui per­met­tait d’uti­li­ser l’ali­men­ta­tion hy­drau­lique exis­tante, a été conser­vée. C’est elle qui of­frait le plus faible en­com­bre­ment.

Quatre salles de bains

Une des par­ti­cu­la­ri­tés de cette mai­son tient à ses be­soins sa­ni­taires éle­vés. Cha­cune des quatre chambres pos­sède sa propre salle de bains. La puis­sance de la chau­dière et la taille du bal­lon ont été di­men­sion­nées en con­sé­quence. Le choix d’un bal­lon de 120 litres et d’un brû­leur gaz de 32 kW reste un gage d’une sé­cu­ri­té lors­qu’il faut ré­pondre à des be­soins sa­ni­taires im­por­tants en pé­riode de grand froid. La puis­sance éle­vée de la chau­dière per­met aus­si de ré­gé­né­rer plus ra­pi­de­ment le bal­lon d’eau chaude. La chau­dière à conden­sa­tion ali­mente un ré­seau de ra­dia­teurs. Un désem­bouage a per­mis de re­ti­rer les im­pu­re­tés et un pot à boues a été mis en place pour pro­té­ger la chau­dière. Les tra­vaux d’ins­tal­la­tion ont du­ré deux jours. Le bou­clage sa­ni­taire exis­tant a été désac­ti­vé. Il per­met­tait de sou­ti­rer sans at­tendre de l’eau chaude dans les salles de bains les plus éloi­gnées de la chau­dière, mais pé­na­li­sait for­te­ment le bi­lan éner­gé­tique de l’ins­tal­la­tion (de 15 à 20 % de sur­con­som­ma­tion)

Coût* des tra­vaux (ma­té­riel et pose) :

6 896 eu­ros. Coût de fonc­tion­ne­ment an­nuel pré­vi­sion­nel : éco­no­mie de 15 à 20 % par rap­port à l’an­cienne chau­dière. Coût de l’en­tre­tien an­nuel : en­vi­ron 150 eu­ros (of­fert par MyC­hauf­fage.com la première an­née). * Tous les prix sont TTC.

1

2

3

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.