Ex­ten­sion ou­verte Per­go­las bio­cli­ma­tiques

Une nou­velle fa­çon de pro­fi­ter du jar­din

Maison et Travaux - - Sommaire - Texte : Pau­line Mal­ras.

Vous êtes al­lon­gé sur votre chaise longue, un livre à la main. Sou­dain, le so­leil perce et vous éblouit. In­utile de vous ré­fu­gier à l’ombre : sai­sis­sez votre té­lé­com­mande, ap­puyez sur le bou­ton et le tour est joué. Vous êtes pro­té­gé par votre per­go­la der­nier cri. Ses lames se dé­placent sur un rail, pi­votent, et vous voi­là à l’ombre. C’est simple et ef­fi­cace.

Au­tre­fois, une per­go­la était une pe­tite construc­tion de jar­din com­po­sée de co­lonnes et de poutres. Elle était des­ti­née à re­ce­voir des plantes grim­pantes pour om­bra­ger dé­li­ca­te­ment l’ex­té­rieur. Mais, ces der­niers temps, sur­gissent sur les ter­rasses de nou­velles per­go­las aux struc­tures high­tech. On les nomme bio­cli­ma­tiques. À la dif­fé­rence de leurs an­cêtres, elles sont conçues pour gé­rer de ma­nière op­ti­male les condi­tions am­biantes : lu­mi­no­si­té, hu­mi­di­té et même cir­cu­la­tion de l’air. Réa­li­sés sur me­sure, ces abris des temps mo­dernes s’adaptent à tous les be­soins, mais aus­si aux contraintes ar­chi­tec­tu­rales que pré­sentent cer­taines mai­sons. Les fa­bri­cants pro­posent donc des for­mules va­riées, li­vrées en kit et fa­ciles à mon­ter.

Une pièce à part en­tière

Qu’elle soit ados­sée à un mur, au­to­por­tée (ou au­to­nome), voire sans pi­lier, la per­go­la peut être plate ou in­cli­née, et of­frir dif­fé­rentes cou­ver­tures. La toi­ture d’une per­go­la bio­cli­ma­tique peut même prendre la forme d’un ve­lum ré­trac­table qui filtre les rayons UV. Mais elles sont plus gé­né­ra­le­ment équi­pées de lames orien­tables, dis­po­sées en claire-voie et fa­bri­quées en alu­mi­nium ex­tru­dé. Celles-ci s’in­clinent de 0 à 110° pour contrô­ler l’en­so­leille­ment. Il est aus­si conseillé de re­fer­mer l’es­pace cou­vert avec des pa­rois, pour mieux se pré­mu­nir du so­leil, du vent et de la

pluie. Les fer­me­tures la­té­rales, mo­to­ri­sées ou ma­nuelles, peuvent être consti­tuées de stores ver­ti­caux, de vi­trages cou­lis­sants, de claus­tras et, même, de pa­rois de verre et de lames de bois orien­tables. Quand le temps se gâte, les per­go­las bio­cli­ma­tiques per­mettent de ré­cu­pé­rer les eaux plu­viales, car elles sont équi­pées de sys­tèmes ef­fi­caces pré­vus à cet ef­fet. En l’oc­cur­rence, des gout­tières la­té­rales qui di­rigent la pluie vers les pi­liers, dans des conduits qui fa­ci­litent l’éva­cua­tion. En outre, le pro­fil des lames est conçu de ma­nière à chas­ser l’eau vers l’ex­té­rieur lors­qu’on dé­cide de les faire pi­vo­ter en po­si­tion ou­verte, juste après une averse. Ain­si, le mo­bi­lier de jar­din est-il tou­jours pro­té­gé. Les per­go­las bio­cli­ma­tiques forment en­fin une vé­ri­table bar­rière contre le vent. Fer­mées, elles ré­sistent à des ra­fales qui peuvent at­teindre les 120 km/h. Ce dis­po­si­tif est cen­sé em­pê­cher le vent de s’en­gouf­frer sous le toit ●

1

1. En Corse, des lames orien­tables blanches ré­flé­chissent les rayons so­laires et pro­tègent des fortes cha­leurs (Su­neal, Tech­nal).

2

2. La per­go­la Ae­ro Skye, de Ren­son, peut être in­té­grée dans l’épais­seur d’une toi­ture de bois, d’acier ou de bé­ton. Ses lames sont orien­tables, cou­lis­santes et ré­trac­tables. Le dis­po­si­tif peut cou­vrir jus­qu’à 11,75 m sans co­lonne in­ter­mé­diaire et re­ce­voir un éclai­rage LED.

3

3. En porte-à-faux sur la ter­rasse, la per­go­la sert de brise-so­leil pour pré­ve­nir la sur­chauffe du sé­jour (Al­garve, Ren­son).

4.

Ri­deaux, pan­neaux cou­lis­sants en verre ou bois : plu­sieurs types de fer­me­tures la­té­rales existent. Ren­son pro­pose même l’im­pres­sion de stores per­son­na­li­sés. 4

1. La per­go­la Sun­line, de Sa­pa, pla­cée dans l’angle, elle peut être ados­sée à deux des fa­çades et re­po­ser sur deux pi­liers. 1

3.

Dres­sée sur quatre co­lonnes, la struc­ture sup­porte de larges di­men­sions : jus­qu’à 7 m en lon­gueur et 4,5 m en lar­geur et en hau­teur (Ka­no­pée, Kaw­neer). 3

2

2.

Ados­sé et in­cli­né, le mo­dèle La­pure, de Ren­son, est cou­vert d’une toile cou­lis­sante. Une pro­tec­tion so­laire étanche, trans­lu­cide et ré­sis­tante aux UV.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.