La pierre cal­caire

Maison et Travaux - - Sommaire -

Idéale pour bâ­tir ou dé­co­rer

Sym­bole de pé­ren­ni­té, le cal­caire reste in­dis­pen­sable à la res­tau­ra­tion du pa­tri­moine bâ­ti, mais ap­pa­raît comme un ma­té­riau d’ave­nir, per­for­mant et contem­po­rain, pour la construc­tion d’au­jourd’hui et de de­main, les amé­na­ge­ments et la dé­co­ra­tion. Par Éli­sa­beth De­laigue.

Ma­té­riau na­tu­rel par ex­cel­lence, le cal­caire a ser­vi à bâ­tir châ­teaux, ca­thé­drales et la ma­jo­ri­té des construc­tions tra­di­tion­nelles. Sous forme de moel­lons ou de pierres de taille, elle sé­duit, car elle s’af­firme comme un ma­té­riau à la fois com­pé­ti­tif et éco­lo­gique. Par­ti­cu­liè­re­ment fa­cile à ex­traire et à tra­vailler, la roche cal­caire ré­pond aux dé­marches de développement du­rable et entre sans pro­blème dans les pro­jets de construc­tion HQE. For­mées en très grande par­tie au fond des océans, ces roches sé­di­men­taires pré­sentent des fos­siles, des veines plus ou moins mar­quées et co­lo­rées, des in­crus­ta­tions. La plu­part ont une cou­leur lu­mi­neuse et claire, de blanc à beige crème, mais cer­taines peuvent pré­sen­ter des teintes plus mar­quées, à ten­dance mar­ron, gris, bleu, rouge ou do­ré.

Les pro­fes­sion­nels classent les cal­caires en fonc­tion de leur du­re­té : très tendres (la craie), tendres (le tuf­feau), se­mi-dures ou dures. Dif­fé­rentes du marbre, les pierres dites « mar­brières » sont très dures et peuvent prendre un as­pect brillant une fois po­lies. Les cal­caires sont plus ou moins po­reux, de 10 % pour les pierres mar­brières à 50 % pour les pierres tendres sans lien di­rect entre la po­ro­si­té ou­verte d’une pierre et sa sen­si­bi­li­té au gel. Le Bas­sin pa­ri­sien et le Bas­sin aqui­tain sont les deux prin­ci­pales régions de pro­duc­tion, mais de nom­breuses car­rières, 263 à tra­vers la France, four­nissent des cal­caires ré­pu­tés (Bour­gogne, Rhône-Alpes, Pro­vence...). Sa du­rée de vie mi­ni­male est es­ti­mée à 150 ans et il peut se re­cy­cler à l’in­fi­ni. La pierre cal­caire est ré­sis­tante à la com­pres­sion et in­com­bus­tible, elle offre un bon iso­le­ment acous­tique, une bonne iner­tie ther­mique et une ré­gu­la­tion hy­gro­ther­mique. Elle est par­ti­cu­liè­re­ment fa­cile à tra­vailler, se prête bien à la taille, ma­nuelle, mé­ca­nique et nu­mé­rique, et ac­cepte de nom­breuses fi­ni­tions ●

1. Ex­trait d’une car­rière sou­ter­raine ex­ploi­tée de­puis l’An­ti­qui­té, ce bloc de pierre cal­caire fine et blanche est en cours de dé­coupe à la scie à eau. CAR­RIÈRE DE THÉNAC ET SAIN­TONGE. 1

2. Dalles de sol et re­vê­te­ments mu­raux sont de fines tranches de pierre dé­cou­pées à la scie à eau. SNROC. 2

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.