Une boîte dans la grange

Cette grange ap­par­te­nait aux dé­pen­dances d’une mai­son de maître uti­li­sée comme ré­si­dence se­con­daire. Elle a fait l’ob­jet d’un amé­na­ge­ment ul­tra­con­tem­po­rain qui l’a à peine mo­di­fiée.

Maison et Travaux - - Sommaire - Par So­phie Gia­gno­ni. Pho­tos : Kris­ten Pe­lou.

Les pro­prié­taires vou­laient créer un lo­ge­ment pour re­ce­voir leurs amis. Donc, uti­li­ser une des dé­pen­dances si­tuées à proxi­mi­té de la mai­son prin­ci­pale. Mais ils ne sou­hai­taient pas mo­di­fier la vue ni l’at­mo­sphère dont bé­né­fi­ciait leur de­meure. Sol­li­ci­tée pour me­ner à bien ce pro­jet, l’ar­chi­tecte Del­phine Waiss a pro­po­sé d’in­sé­rer une boîte de 90 m2 dans l’une des dé­pen­dances, comme on glis­se­rait une épée dans un four­reau, sans en mo­di­fier l’ap­pa­rence.

Une boîte sus­pen­due et dé­cro­chée

Ain­si la boîte est- elle ve­nue épou­ser la forme in­té­rieure de la grange, mur de re­fend com­pris. Ses pa­rois en os­sa­ture bois, iso­lées en laine de chanvre, dou­blées d’un pare-va­peur et ha­billées à l’in­té­rieur comme à l’ex­té­rieur de pan­neaux OSB, se coulent contre les murs en pierre de la grange. Seule une pe­tite par­tie si­tuée

à l’avant de la construc­tion ap­pa­raît dés­unie de l’en­ve­loppe de pierre, of­frant un dé­ca­lage dans le­quel est ve­nue se lo­ger une ou­ver­ture la­té­rale. Cette dés­union entre les murs en pierre et en OSB se double d’une lé­gère sur­élé­va­tion de la boîte, qui flotte 50 cm au- des­sus du sol de la grange. Ces zones de dis­so­cia­tion sou­lignent le contraste entre la boîte rec­tan­gu­laire très mo­derne et son en­ve­loppe an­cienne et tra­di­tion­nelle.

Une grange à l’ap­pa­rence in­chan­gée

Cet amé­na­ge­ment a per­mis de sa­tis­faire la prin­ci­pale exi­gence des maîtres d’ou­vrage : ne pas dé­na­tu­rer l’ap­pa­rence de la grange. Qui a néan­moins fait l’ob­jet d’une ré­no­va­tion et d’une via­bi­li­sa­tion. Ses ma­çon­ne­ries ont été re­prises et sa­blées, tan­dis que la toi­ture en tuiles mé­ca­niques a été rem­pla­cée par une plus élé­gante cou­ver­ture en tuiles plates, avec ré­fec­tion des gout­tières. Toutes les ou­ver­tures exis­tantes ont été conser­vées dans leurs pro­por­tions ori­gi­nelles, à l ’ex­cep­tion de celle qui per­çait le pi­gnon nord, très lar­ge­ment agran­die. Ce­ci a né­ces­si­té le dou­blage du mur d’ori­gine fra­gi­li­sé, car per­cé par un mur de par­paings. Quatre fe­nêtres de toit, deux à l’est, deux à l’ouest, ont aus­si été ou­vertes.

Ces cinq der­niers per­ce­ments font en­trer la lu­mière en quan­ti­té suf­fi­sante

La boîte, très lu­mi­neuse, abrite de beaux vo­lumes

dans la grange, jus­qu’au coeur de la boîte : un vé­ri­table dé­fi ! Der­rière chaque ou­ver­ture de la grange, dé­bar­ras­sée de ses me­nui­se­ries, se trouve l’équi­valent amé­na­gé dans les pa­rois de la boîte. Pour ré­cu­pé­rer la lu­mière zé­ni­thale pro­ve­nant des fe­nêtres de toit, des meur­trières, équi­pées de double vi­trage trans­pa­rent, ont été ima­gi­nées sur la toi­ture plane de la boîte. À la nuit tom­bée, des éclai­rages ins­tal­lés au pied des fermes de char­pente prennent le re­lais, illu­minent la grange et éclairent la mai­son.

Des fe­nêtres de toit per­mettent de ré­cu­pé­rer la lu­mière zé­ni­thale

Mise au sec

L’OSB est un ma­té­riau qui sup­porte mal les cor­ro­sions de l’eau. Cons­truite en re­trait du pi­gnon nord et des dif­fé­rentes ou­ver­tures de la grange, la ca­bane ap­pa­raît bien pro­té­gée du vent et de la pluie par son en­ve­loppe de pierre. Seule une ou­ver­ture haute, si­tuée dans le mur

gout­te­reau tour­né vers l’est, peut po­ten­tiel­le­ment po­ser pro­blème et en­traî­ner des écou­le­ments d’eau de pluie. À cet en­droit, une étan­chéi­té ponc­tuelle a été mise en place sous le pan­neau d’OSB pour évi­ter les in­fil­tra­tions. En ce qui concerne le reste, toutes les pa­rois ont été vi­tri­fiées à l’ex­té­rieur, tan­dis qu’à l’in­té­rieur seuls les sols et les pa­rois des pièces hu­mides l’ont été ●

2. Le po­si­tion­ne­ment de la boîte, en re­trait du pi­gnon de la grange, a per­mis l’amé­na­ge­ment d’une ter­rasse in­té­rieure. Le sol est consti­tué de planches de mé­lèze rai­nu­rées, po­sées sur des plots en PVC. Comme sous la boîte, le sol a été préa­la­ble­ment tas­sé, puis re­cou­vert d’un géo­tex­tile et de cailloux en cal­caire blanc. 2

1.Sous la sur­élé­va­tion de la boîte, un vide sa­ni­taire ac­ces­sible a été créé dans le­quel passent les ré­seaux eau et élec­tri­ci­té. 1

1

1. Le con­tact avec l’OSB se ré­vé­lant peu agréable, les pa­rois qui cernent la ban­quette du sa­lon ont été re­cou­vertes d’un feutre Laou­reux. Ce re­vê­te­ment est ven­du sous forme d’un rou­leau, il se colle comme du pa­pier peint.2. La cui­sine s’or­ga­nise au­tour d’un îlot cen­tral (Ikea) ins­tal­lé face à l’ou­ver­ture prin­ci­pale de la ca­bane. En in­ox, cou­vert d’un pla­teau en pierre, cet îlot peut ser­vir de table de re­pas. Au-des­sus ap­pa­raît une ou­ver­ture dans le toit de la boîte, meur­trière rec­tan­gu­laire équi­pée d’un double vi­trage trans­pa­rent. Elle laisse fil­trer la lu­mière de­puis les fe­nêtres de toit de la grange. 2

1. Si­tuée dans l’une des chambres, cette ou­ver­ture est si­tuée en re­trait d’une ou­ver­ture exis­tante dans les murs de la grange. Vi­trée, elle per­met d’ame­ner de la lu­mière na­tu­relle dans la boîte. 2. L’amé­na­ge­ment in­té­rieur de la ca­bane s’or­ga­nise de part et d’autre d’un an­cien mur de re­fend de la grange que ses cloi­sons ont épou­sée. D’un cô­té des cloi­sons se trouvent la cui­sine, le sa­lon et der­rière ce der­nier une salle de douche. De l’autre cô­té se trouvent les chambres. 1

33.Au-des­sus du lit, des fe­nêtres en forme de meur­trière as­surent un ap­port en lu­mière na­tu­relle et en ven­ti­la­tion aux chambres.

2

3. Si­tuée der­rière la ban­quette du sa­lon, la salle de douche abrite une douche à l’ita­lienne et une grande vasque de col­lec­ti­vi­té. La tuyau­te­rie a été lais­sée vi­sible, agré­men­tée de ro­bi­nets à l’an­cienne. 3

1.Dans les chambres, des têtes de lit ont été réa­li­sées à par­tir de feutre Laou­reux, po­sé en bande sur toute la lar­geur du mur. 1

2. Dans la chambre des en­fants, une bande res­tante a été po­sée au sol, entre les deux lits, en retour du lit. 2

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.