À PONT-L'ÉVÊQUE

Da­niel Le­vi­gou­reux

Maisons Normandie - - Destination -

Es­pace cultu­rel ex­pose les pein­tures et des­sins de Da­niel Le­vi­gou­reux. Pay­sages de cam­pagne ou de bords de mer, ar­chi­tec­tures bal­néaires mais aus­si des pay­sages au­ge­rons et même pon­té­pis­co­piens sont à dé­cou­vrir pen­dant tout l'été. Du vi­trail étu­dié dans sa jeu­nesse, le peintre a su gar­der le goût des « cou­leurs­lu­mière » dont le jaune vif des col­zas consti­tue chez lui le plus écla­tant sym­bole. De l'art abs­trait sont is­sus le dé­cou­page des champs en longs aplats et la res­ti­tu­tion des vo­lumes ar­chi­tec­tu­raux au moyen de fi­gures géo­mé­triques sa­vam­ment agen­cées. C'est avant tout à son art de l'épure, à la lim­pi­di­té de ses pay­sages dé­bar­ras­sés de tout dé­tail su­per­flu, et à la lé­gè­re­té de sa touche que Da­niel Le­vi­gou­reux doit d'être de­ve­nu comme le peintre du temps sus­pen­du. Ici, ni pré­sence hu­maine ou ani­male anec­do­tique ni de si­gna­ture qui dé­tour­ne­rait l'at­ten­tion de l'es­sen­tiel. Pay­sages de cam­pagne ou bords de mer, ar­chi­tec­tures bal­néaires ou ur­baines, gé­né­ra­le­ment sai­sis dans la lu­mière de l'été, par­fois sous la neige, se ré­pondent comme les dif­fé­rents ver­sants de ces ho­ri­zons élar­gis et in­tem­po­rels qu'af­fec­tionne le peintre. « Face à l’es­pace du ciel, de l’air, de la mer, je tente ce dif­fi­cile ac­cord entre l’éton­ne­ment tou­jours re­nou­ve­lé de­vant le réel et le vo­ca­bu­laire is­su de l’abs­trac­tion. [...] Les su­jets les plus or­di­naires me suf­fisent. Ho­ri­zon­ta­li­té ra­di­cale de­la­plaine;géo­mé­trie­dess­ta­tions bal­néaires dé­ser­tées en hi­ver ; ba­na­li­té des fa­çades neutres, juste of­fertes à la lu­mière ; dé­me­sure des grues et des car­gos ; el­lipse de la neige...» Da­niel Le­vi­gou­reux (2010). Grandes mai­sons, 73 x 90 cm. Toits rouges, 40 x 40 cm.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.