LE CERF-VO­LANT,

PION­NIER DE LA PHO­TO­GRA­PHIE AÉ­RIENNE

Maisons Normandie - - Destination -

la fin du 19e siècle, alors que l'avia­tion n'en est qu'à ses bal­bu­tie­ments, le cerf-vo­lant est le sup­port qui per­met aux es­prits cu­rieux et in­ven­tifs la plu­part des ex­pé­ri­men­ta­tions aé­ro­dy­na­miques des « plus lourds que l’air ». Ar­thur Ba­tut est de ceux-là, pho­to­graphe au­to­di­dacte, il est le pre­mier à fa­bri­quer un cerf-vo­lant équi­pé d'une chambre noire. Il ob­tient ain­si en 1888 la pre­mière prise de vue aé­rienne au­to­ma­tique au for­mat 8 x 8 cm. Alors ac­cro­ché di­rec­te­ment au cerf-vo­lant, l'ap­pa­reil pho­to­gra­phique est trop ex­po­sé aux mou­ve­ments brusques. Emile Wenz, pion­nier de la pho­to­gra­phie aé­rienne, per­fec­tionne le sys­tème en ac­cro­chant l'ap­pa­reil sur la ligne de re­te­nue. Le dé­but du 20e siècle est consi­dé­ré comme l'âge d'or de la pho­to­gra­phie aé­rienne par cerf-vo­lant. En ef­fet même si de nom­breuses pho­to­gra­phies aé­riennes ont dé­jà été prises à par­tir d'un bal­lon cap­tif, le cerf-vo­lant ap­pa­raît comme une so­lu­tion éco­no­mique, ra­pide à mettre en oeuvre et moins dan­ge­reuse. Tou­te­fois, à la fin de la Pre­mière guerre mon­diale, les pro­grès ex­cep­tion­nels de l'avia­tion mo­derne rendent peu à peu to­ta­le­ment désuet l'usage du cerf-vo­lant, qui se re­trouve ra­pi­de­ment ca­ta­lo­gué aux rayons des jouets de plages. Il au­ra fal­lu l'ar­ri­vée des nou­veaux ma­té­riaux de construc­tion, comme le ny­lon et le car­bone, ain­si que la ré­vo­lu­tion des ap­pa­reils pho­to nu­mé­riques dans les an­nées 2000 pour que la tech­nique de la pho­to­gra­phie aé­rienne par cerf-vo­lant re­trouve des adeptes dans le monde en­tier.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.