FRAN­ÇOIS LE­VA­LET…

VOL AU-DES­SUS DU PA­TRI­MOINE NOR­MAND

Maisons Normandie - - Destination -

De ma for­ma­tion de géo­graphe, j’ai sû­re­ment re­ti­ré un at­trait pour la lec­ture des pay­sages. C’est même de­ve­nu une ha­bi­tude avec le temps, le plai­sir de se pos­ter sur une col­line, à re­gar­der le pa­no­ra­ma alen­tour, en es­sayant de lire dans les re­liefs les par­ti­cu­la­ri­tés de la géo­lo­gie, de com­prendre l’ac­tion des hommes sur leur ter­ri­toire. Puis la pho­to­gra­phie par cerf-vo­lant est ve­nu, comme un ex­cellent moyen de pou­voir pro­lon­ger mon re­gard, de por­ter un oeil neuf sur le monde, me per­met­tant de par­ta­ger aux yeux de tous ces mul­tiples point de vue, de faire dé­cou­vrir nos pay­sages et notre pa­tri­moine quo­ti­dien sous un angle in­édit. Tel un oi­seau qui glisse au faî­tage des églises ou à la cime des fo­rêts, l’ap­pa­reil pho­to por­té par le cerf­vo­lant m’offre un ou­til ex­cep­tion­nel pour ra­con­ter l’his­toire d’un ter­ri­toire tan­dis que mes deux pieds res­tants bien au sol, dans la boue ou la pous­sière m’au­to­risent toutes les ren­contres pos­sibles. Car c’est sû­re­ment ça qui ap­porte à la pho­to­gra­phie aé­rienne par cerf-vo­lant ce sup­plé­ment d’âme. À l’in­verse d’un sur­vol ra­pide en hé­li­co­ptère, l’en­vol de mon cerf-vo­lant pro­voque à tous les coups la ren­contre, ici d’un groupe d’en­fants joyeux, là d’une per­sonne âgée sor­tie de son po­ta­ger… »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.