CAP à L’OUEST

Il faut par­fois fuir les mou­ve­ments in­ces­sants d'un quo­ti­dien ab­sor­bant pour re­trou­ver l'es­sen­tiel, en ache­tant cette pro­prié­té dans le pays d'auge, Ch­ris­tel est re­ve­nue à la source. Avec soif d'es­pace, d'har­mo­nie et de dé­co­ra­tion, la lon­gère et ses dé­pen

Maisons Normandie - - Douceur Normande - Re­por­tage photo : Gilles Tar­gat – Texte : Corinne Tar­gat

Il ne lui pas fal­lu plus d'une heure pour se dé­ci­der tant la pro­prié­té l'a ap­pe­lée de toute sa force évo­ca­trice. L'en­semble est consti­tué d'une lon­gère prin­ci­pale, de deux dé­pen­dances et d'une grange, leur dis­po­si­tion en U en­ve­loppe un jar­din ar­bo­ré. Ce bel­vé­dère pro­tec­teur donne sur une belle prai­rie à perte de vue, splen­dide. Bien sûr, Ch­ris­tel a du faire preuve de pa­tience avant d'ar­ri­ver au ré­sul­tat em­preint de sé­ré­ni­té que l'on re­marque au­jourd'hui. Avant de po­ser la douce to­mette d'an­jou du sa­lon de la lon­gère, le sol a été dé­cais­sé de trente cen­ti­mètre de terre pour iso­ler cor­rec­te­ment la mai­son. La pro­prié­taire n'a pas hé­si­té à faire dis­pa­raître la che­mi­née trop mas­sive pour lais­ser place à un mo­dèle en pierre blanche plus épu­ré de style Louis XIII confec­tion­né par un tailleur de pierre d'alen­çon. Ces tra­vaux, loin de re­bu­ter Ch­ris­tel, lui ont per­mis de lais­ser libre cours à toutes ses en­vies de dé­co­ra­tion. Comme un clin d'oeil à sa Nor­man­die d'adop­tion, les poutres ap­pa­rentes sont res­tées telles qu'elle les a dé­cou­vertes, sa­ge­ment ran­gées dans le sa­lon elles trouvent plei­ne­ment leur place dans ce nou­vel uni­vers ve­nu d'ailleurs. Si la cam­pagne en­vi­ron­nante ins­pire Ch­ris­tel dans son res­sour­ce­ment, c'est le bord de mer de la côte Est des Etats-unis qui l'ins­pire pour ha­biller la de­meure. Amou­reuse des cou­leurs douces des cou­chers de so­leil de Long Is­land, elle a pri­vi­lé­gié ces am­biances apai­santes tein­tées de blanc, de grège et de gris si douces à l'oeil. Fé­rue d'ob­jets et de meubles qui ra­content des his­toires, Ch­ris­tel n'hé­site pas à mé­lan­ger les genres pour ap­por­ter de la vie dans la pièce. Si l'es­prit Fla­mant règne sur le ca­na­pé bor­dé de ses cou­ver­tures et de ses plaids, les fau­teuils ont été chi­nés chez des an­ti­quaires de l'isle-sur-la-sorgue, de Sau­mur ou de la côte belge, ici meubles du 18e siècle conversent ai­sé­ment avec les consoles aux lignes contem­po­raines. Ch­ris­tel ne se donne au­cune li­mite lors­qu'il s'agit de mê­ler le beau. Des cloches ra­me­nées d'un voyage en Bir­ma­nie ré­sonnent à cô­té de sculp­tures en bois flot­té ache­tées à la Tri­ni­té-sur-mer. La pro­prié­taire s'amuse avec des meubles simples en bois blancs qu'elle as­so­cie à l'au­then­ti­ci­té d'une lampe d'époque, crée des ta­bleaux sous verres en col­lec­tant des co­quillages du monde ache­tés à Noir­mou­tier, joue avec les lumières en ins­tal­lant des bou­gies Yan­kee Candle… la dé­co­ra­tion est avant tout un che­min pas­sion­nant qui mène à l'élé­gance et le confort.

Style force 8

On n'amé­nage pas une vieille lon­gère aus­si fa­ci­le­ment, les vo­lumes par­fois in­adé­quats contraignent à des agen­ce­ments spé­ci­fiques. C'est le cas de la chambre pa­ren­tale si­tuée après la cui­sine chic et fonc­tion­nelle aux cou­leurs bord de mer, blanc et bleu, qui vous ac­cueille dès la porte d'en­trée. La ga­geure était de créer une chambre avec salle de bain ou­verte mais aus­si une chambre sup­plé­men­taire en mez­za­nine pour sa fille. Des­sins à l'ap­pui, Ch­ris­tel a ima­gi­né une bai­gnoire sous la pente de l'es­ca­lier qui lui-même sert de pla­card dans son plein. La pro­prié­taire a choi­si d'uni­fier le sol avec un par­quet de chêne bros­sé tan­dis que l'es­ca­lier sur me­sure se dis­tingue par sa cou­leur blanc cas­sé. Le linge de lit, le linge de bain et les cous­sins si­gnés Ralph Lau­ren ou Sca­pa ar­borent ici des cou­leurs ma­ri­times, in­vi­ta­tion au voyage. Loin d'en res­ter là, Ch­ris­tel a tout au­tant pri­vi­lé­gié l'es­pace ex­té­rieur. Une dalle de bé­ton a lais­sé place à une belle pe­louse où le sa­lon de jar­din et les tran­sats ap­pellent à la dé­tente, des che­mins de pierre mènent aux deux dé­pen­dances tout aus­si soi­gnées, les meubles de pin blanc s'ac­cor­dant à mer­veille aux to­na­li­tés grises, bleues et rouges des ac­ces­soires. L'une d'elles est ac­co­lées par une ter­rasse en bois à l'an­cienne char­re­te­rie trans­for­mée en spa avec un ja­cuz­zi de qua­li­té pro­ve­nant de chez Blue La­goon Spas à Rouen. L'au­then­ti­ci­té pré­ser­vée des ma­té­riaux, poutres, briques, tor­chis, tranche avec le luxe du ca­na­pé, du seau à cham­pagne sur la table basse de chez Fla­mant et de cette ma­gni­fique ou­ver­ture sur la cam­pagne nor­mande éclai­rée le soir par des bou­gies pla­cées dans des lan­ternes blanches. Vé­ri­table hymne à la convi­via­li­té, Ch­ris­tel, en vé­ri­table épi­cu­rienne, a su trans­mettre sa pas­sion pour la vie et les plai­sirs par­ta­gés.

Dans cette de­meure d'es­thète, l'art de vivre et le par­tage sont les maîtres mots.

Ci-des­sus : les ob­jets chi­nés ou sou­ve­nirs de voyages conduisent les es­prits loin des fron­tières nor­mandes.

Ci-des­sous : comme dans un ba­teau, la salle de bain vient trou­ver sa place sous le pont su­pé­rieur. Ci-contre : am­biance yach­ting pour la chambre à cou­cher qui tend vers le grand large.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.