Pièce mon­tée en apo­théose

Mariages - - Vécu -

Très bien pré­pa­rée par les ma­riés, l’ar­ri­vée de la pièce mon­tée de ma­ca­rons, toute illu­mi­née de ses bâ­tons de feu, de­vait se faire sur la mu­sique “High­way to hell”. Au mo­ment dit, les ma­riés étaient in­trou­vables, parce que ca­chés pour ré­pé­ter l’ou­ver­ture du bal. Ils ré­ap­pa­rurent juste à temps pour dé­cou­per le gâ­teau. Quant à la valse, si bien tra­vaillée et ré­pé­tée, elle fut ap­plau­die par l’as­sis­tance qui ne se fit pas prier pour en­va­hir aus­si­tôt la piste de danse. Avant de quit­ter les lieux, une py­ra­mide de

cubes trans­pa­rents or­nés d’un ru­ban, per­son­na­li­sés aux pré­noms des ma­riés, et rem­plis des tra­di­tion­nelles dra­gées, s’of­fraient aux in­vi­tés, comme ca­deau sou­ve­nir.

LON­GUE­MENT RÉ­PÉ­TÉE, LA VALSE D’OU­VER­TURE

DE LA SOIRÉE DAN­SANTE FUT AP­PLAU­DIE PAR TOUS LES IN­VI­TÉS.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.