Les îles des Cy­clades Perles grecques

DIS­SÉ­MI­NÉES DANS LE SUD DE LA MER EGÉE, LES CIN­QUANTE-SIX PRIN­CI­PALES ÎLES GRECQUES DES CY­CLADES, AU­THEN­TIQUES ET ANI­MÉES, SONT AU­TANT DE DES­TI­NA­TIONS IDÉALES POUR UNE LUNE DE MIEL PLA­CÉE SOUS LE SIGNE DES PLAI­SIRS BAL­NÉAIRES, DE LA JOIE DE VIVRE, DES DÉC

Mariages - - Lune De Miel - PAR DO­MI­NIQUE POURRIAS

Ber­ceau de la ci­vi­li­sa­tion oc­ci­den­tale, de la dé­mo­cra­tie, des sciences et de l’art, la Grèce vous in­vite à ve­nir cé­lé­brer sur ses terres l’his­toire des hommes et des ci­vi­li­sa­tions. Dans l’ar­chi­pel des Cy­clades, bai­gné de so­leil toute l’an­née, vous se­rez sé­duits par la douce at­mo­sphère des lieux, les mai­sons blan­chies à la chaux or­nées de vo­lets bleus, les églises et les mo­nas­tères, les ves­tiges ar­chéo­lo­giques, les plages

et les criques d’une éter­nelle beau­té… Dans les Cy­clades, vous pas­se­rez des mo­ments mer­veilleux ; vous vi­vrez des ex­pé­riences uniques ; vous se­rez heu­reux…

Une architecture unique

En par­cou­rant les vil­lages tra­di­tion­nels des îles des Cy­clades, vous se­rez sur­pris par la so­brié­té des ha­bi­ta­tions cy­cla­diques. Par­fai­te­ment in­té­grées aux pay­sages, elles sont con­çues pour ré­pondre aux né­ces­si­tés quo­ti­diennes des ha­bi­tants. Les mai­sons, dé­pour­vues de dé­co­ra­tion, com­portent un ou deux étages, avec un es­ca­lier ex­té­rieur construit avec des pierres. Elles sont peintes en blanc, avec des portes, des fe­nêtres et des bal­cons de couleurs vives, le plus souvent du bleu azur. Un contraste étonnant !

My­ko­nos, cos­mo­po­lite et pit­to­resque

Au nord des Cy­clades, My­ko­nos, du nom du fils d’Apol­lon, fait par­tie de l’ima­gi­naire de tous. Elle en­chante par ses côtes es­car­pées, et son en­vi­ron­ne­ment aride ponc­tué de mou­lins et de pi­geon­niers. C’est une des­ti­na­tion idéale pour faire de la plon­gée sous-ma­rine et de belles pro­me­nades à che­val. Dans la ca­pi­tale, My­ko­nos, en em­prun­tant les ruelles bor­dées de mai­sons construites di­rec­te­ment sur la mer, vous dé­cou­vri­rez de très nom­breuses églises dont Notre-Dame Pa­ra­por­tia­ni qui consti­tue un exemple d’architecture re­mar­quable et vi­si­te­rez le musée ar­chéo­lo­gique ou le musée d’Art po­pu­laire, in­con­tour­nables pour la ri­chesse de ses col­lec­tions. Ici, des ma­ni­fes­ta­tions hautes en cou­leur rythment au fil des mois la vie de la po­pu­la­tion. De­puis la ville, il est fa­cile d’ac­cé­der aux plages d’Or­nos et d’Ha­ghios Ioan­nis qui forment des étapes tou­ris­tiques pleines de vie. Ne man­quez pas le vil­lage d’Ha­ghios Ste­pha­nos d’où vous pour­rez ap­pré­cier un pa­no­ra­ma épous­tou­flant sur les îles de Ti­nos, Sy­ros et Rhé­née. Et, dans l’ar­rière-pays, ce­lui d’Ano Me­ra est cé­lèbre pour le mo­nas­tère de Notre-Dame Tour­lia­ni. En­fin, de­puis My­ko­nos, par­tir en ex­cur­sion à Dé­los est une ex­pé­rience in­ou­bliable. Cette île sa­crée des Grecs an­ciens est re­nom­mée pour son site ar­chéo­lo­gique avec la Ter­rasse des Lions, le sanc­tuaire d’Apol­lon, le temple d’Ar­té­mis… et son musée ar­chéo­lo­gique qui compte par­mi les plus im­por­tants de Grèce.

Pa­ros, écrin de couleurs

À l’ouest de Naxos, Pa­ros est une île bé­nie des dieux. À Pa­ri­kia, la ca­pi­tale de l’île, vous se­rez éblouis par la vi­site de l’église Eka­ton­ta­py­lia­ni, chef-d’oeuvre de la chré­tien­té par­mi les plus re­con­nus du monde grec, et par le châ­teau vé­ni­tien édi­fié par le duc de Naxos au xiii e siècle. À Pa­ros, Naous­sa avec ses églises et son châ­teau, ain­si que Ma­ra­thi connu pour ses car­rières an­tiques de lych­nite, marbre qui a ser­vi à sculp­ter la Vé­nus de Mi­lo, comptent par­mi les plus beaux sites de l’île. Puis, en par­cou­rant les oli­ve­raies, on arrive aux vil­lages de Lef­kès, Mar­pis­sa ou Pis­so Li­va­di, avant de faire de la plon­gée sous-ma­rine de­puis les plages de Ch­riy­si Ak­ti et San­ta Ma­ria, du surf à Poun­ta, de la planche à voile à Tser­da­kia.

San­to­rin le mythe

Voi­ci la plus ma­gique des îles des Cy­clades. Au sud de l’ar­chi­pel, suite à une érup­tion vol­ca­nique en 1650 avant Jé­sus- Ch­rist, San­to­rin forme un cercle avec les îles Thi­ras­sia et As­pro­nis­si au centre du­quel se trouve la « cal­de­ra », une dé­pres­sion fas­ci­nante. San­to­rin étonne par son pa­no­ra­ma, un dé­cor unique au monde. Ici, on re­joint Fi­ra par une ruelle en es­ca­lier taillé dans la roche. La ca­pi­tale de San­to­rin pré­sente une per­fec­tion ar­chi­tec­tu­rale avec quelques cu­rio­si­tés comme les ca­thé­drales ca­tho­lique et or­tho­doxe, le musée ar­chéo­lo­gique et le musée de la Pré­his­toire de Thé­ra (autre nom de San­to­rin). Au nord de l’île, les vil­lages d’Oia, de Tho­los, de Pe­ri­vo­los et de Phi­ni­kia sur­plombent la mer et ri­va­lisent de charme. À Oia, connu dans le monde en­tier pour son su­perbe cou­cher de so­leil, deux cents marches conduisent du châ­teau de Saint-Ni­co­las construit en 1207 à l’an­cien port, lieu idéal pour un dî­ner dans une ta­verne. À San­to­rin, les plages, avec leur sable noir ou rouge, sur­prennent et en­voûtent. Et pour une ex­cur­sion en ba­teau, les es­ca­pades vers les îlots de Néa Ka­mé­ni et de Thi­ras­sia sont des mo­ments de pur bon­heur.

Amor­gos pa­ra­dis ca­ché

Si­tuée entre Naxos et As­ty­pa­lea, Amor­gos, dont l’his­toire re­monte à 5 000 ans avant Jé­sus-Ch­rist, est la plus orien­tale des Cy­clades. Voi­ci une terre mon­ta­gneuse et gran­diose aux sites na­tu­rels épous­tou­flants, bor­dée de plages de sable et par­se­mée de champs d’oli­viers. Ho­zo­vio­tis­sa est une ex­cur­sion hors du com­mun. Ima­gi­nez une église et un mo­nas­tère construits en l’an mille, à l’époque by­zan­tine, ac­cro­chés à la mon­tagne à 300 mètres d’al­ti­tude ! Un site in­con­tour­nable choi­si par le réa­li­sa­teur Luc Bes­son pour tour­ner son film culte Le grand bleu.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.