PRO­NO­VIAS

UNE ROBE, OU L’UNI­VERS DE CRÉA­TION

Mariages - - C’est Tendance -

La marque ca­ta­lane Pro­no­vias fait au­jourd’hui par­tie des plus grandes mai­sons de cou­tures, connue et re­con­nue dans le monde pour ses robes de ma­riées gra­cieuses et dé­li­cates, fé­mi­nines et ori­gi­nales, mo­dernes et clas­siques. Et s’il y a une his­toire per­son­nelle der­rière chaque robe, une en­vie, un dé­sir, ce­lui de la fu­ture ma­riée, il y a aus­si une équipe de créa­teurs et de­si­gners, de mo­dé­listes et de cou­tu­riers qui tra­vaillent main dans la main afin de faire que le rêve de cha­cune de­vienne réa­li­té, que chaque voeu soit exau­cé de fa­çon in­croyable. Tout com­mence par une es­quisse, ima­gi­née par l’équipe de de­si­gners-créa­teurs. Ils prennent soin d’expliquer aux mo­dé­listes à quoi la robe de­vra res­sem­bler et les ma­tières avec les­quelles elle doit être conçue. Alors, tout le sa­voir-faire des mo­dé­listes prend son sens ici, pour as­sem­bler chaque tis­su, chaque par­tie de la robe comme un puzzle. D’abord éla­bo­rée en toile et tes­tée sur un man­ne­quin, afin de trou­ver les bonnes pro­por­tions et voir si le ré­sul­tat cor­res­pond bien aux at­tentes ini­tiales. Une fois cette étape fran­chie, les choses sé­rieuses com­mencent avec l’as­sem­blage de la robe fi­nale, dont les tis­sus sont dé­cou­pés, cou­sus, bro­dés… Un travail mi­nu­tieux pour les équipes et les ate­liers de Pro­no­vias, cer­taines robes pou­vant être consti­tuées de 300 parties dif­fé­rentes et c’est souvent plus de 80 heures de travail que ce­la né­ces­site. Un pro­ces­sus pré­cieux, fait main. C’est sans doute ici que ré­side la clé du suc­cès de Pro­no­vias…

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.