CES IN­SOU­MIS QUI INVENTENT UN NOU­VEAU MONDE

Ni conqué­rants, ni in­sur­gés. Dans “In­sou­mis”, Tz­ve­tan To­do­rov dé­crit des femmes et des hommes qui ont chan­gé le des­tin de leur pays. “Ma­rianne” leur consacre une sé­rie.

Marianne Magazine - - MONDE - PAR ALAIN LéAU­THIER

Grâces soient ren­dues au sans-cu­lotte Fran­çois Ruf­fin, nous sa­vons dé­sor­mais que l’in­sou­mis­sion ne porte pas de cra­vate. Voi­là donc un dé­tail ca­pi­tal qui avait échap­pé au re­gret­té Tz­ve­tan To­do­rov, dis­pa­ru au dé­but de l’an­née. Il fut l’au­teur, en 2015, d’un ou­vrage consa­cré à tous ceux qui, à un mo­ment ou à un autre de leur exis­tence, « re­fusent la force qui veut les sou­mettre ». Né à So­fia en 1939 et exi­lé en France en 1963, deux ans après la fin de ses études, le sé­mio­logue et his­to­rien des idées connais­sait bien le su­jet… Il a gran­di dans la Bul­ga­rie so­cia­liste de To­dor Jiv­kov, où une loi, guère plus li­ber­ti­cide que tant d’autres, per­met­tait d’as­si­gner à ré­si­dence les ci­toyens ju­gés « dou­teux » avant un éven­tuel châ­ti­ment plus ter­rible en­core. Si lui-même avait choi­si le pas de cô­té pour échap­per aux bien­faits des dé­mo­cra­ties po­pu­laires, dans ce livre écrit sur le tard*, To­do­rov dres­sait le por­trait de quelques per­son­na­li­tés ayant illus­tré la ci­ta­tion d’An­dré Gide : « Le monde ne se­ra sau­vé, s’il peut l’être, que par des in­sou­mis. »

A ses yeux, qui mieux que l’eth­no­logue Ger­maine Til­lion, an­cienne dé­por­tée de Ra­vens­brück, sau­vée

de jus­tesse des chambres à gaz de Mau­thau­sen, pou­vait in­car­ner « ce double mou­ve­ment per­ma­nent où l’amour de la vie se mêle in­ex­tri­ca­ble­ment avec la dé­tes­ta­tion de ce qui l’in­fecte » ? A l’image d’une Si­mone Veil, la grande ré­sis­tante au­rait eu quelque rai­son de haïr d’un seul bloc la na­tion al­le­mande, res­pon­sable de la dis­pa­ri­tion de sa mère, morte en cap­ti­vi­té.

Dans les camps, Ger­maine Til­lion dé­ci­da tout à la fois de ne point se ré­si­gner mais aus­si de te­nir à dis­tance son ex­pé­rience de l’in­hu­ma­ni­té ra­di­cale. Les in­sou­mis qu’ai­mait To­do­rov le sont dou­ble­ment : à l’op­pres­sion qu’ils su­bissent, en par­ti­cu­lier dans les sys­tèmes to­ta­li­taires, mais aus­si à l’en­vie de li­qui­der pu­re­ment et sim­ple­ment la source de toutes leurs souf­frances. Autre fi­gure convo­quée dans le livre, Nel­son Man­de­la au­rait pu cé­der à la

ten­ta­tion de la purge san­gui­naire au terme des vingt-huit an­nées pas­sées dans les geôles du ré­gime d’apar­theid. Lui aus­si choi­sit de « li­bé­rer un peuple de la haine » après l’avoir en­cou­ra­gé à la ré­volte vio­lente.

Dans le Zim­babwe so­cia­le­ment et éco­no­mi­que­ment dé­vas­té de Ro­bert Mu­gabe, un homme re­prend au­jourd’hui le flam­beau de Man­de­la – du moins s’en re­ven­di­quet-il ou­ver­te­ment –, mais, cette fois, contre ceux-là mêmes qui ont au­tre­fois com­bat­tu l’apar­theid dans l’an­cienne Rho­dé­sie de Ian Smith. Ci­toyen or­di­naire, sans par­ti ni doc­trine po­li­tique très af­fir­mée, le pas­teur Evan Ma­wa­rire (une des fi­gures de la sé­rie que Ma­rianne vous pro­pose dès cette se­maine) cor­res­pond en tout point à la vi­sion de l’in­sou­mis­sion que dé­fen­dait To­do­rov dans son livre : il dit non, sim­ple­ment, prône la ré­sis­tance

pa­ci­fique et, pour l’heure, ne re­ven­dique au­cun pou­voir dans un mou­ve­ment (#ThisF­lag) fluc­tuant au gré de la ré­pres­sion et de la dy­na­mique des ré­seaux so­ciaux qui l’ont por­té.

Ré­SIS­TANCE PA­CI­FIQUE

Avec Ma­wa­rire, la Saou­dienne Ma­nal al-Sha­rif, en butte aux dik­tats ré­tro­grades de la théo­cra­tie wah­ha­bite, après avoir pos­té une vi­déo la mon­trant au vo­lant de sa voi­ture, ou en­core la Pa­kis­ta­naise Ma­ria Toor­pa­kay Wa­zir (toutes deux éga­le­ment in­vi­tés de notre sé­rie), l’es­prit de ré­bel­lion a en­core un vi­sage : ce­lui d’êtres sin­gu­liers, so­li­taires dans leur ré­volte contre une injustice, l’oli­gar­chie ou la do­mi­na­tion mas­cu­line. Des « com­bat­tants », qui à l’ins­tar d’un Bo­ris Pas­ter­nak ou d’un Alexandre Sol­je­nit­syne, pla­cés en exergue dans le livre de To­do­rov, « ne sont pas des conqué­rants et ne s’en­gagent pas sur le champ de ba­taille, où ils se­raient vite bat­tus ». Et pour­tant… De l’in­sou­mis­sion in­di­vi­duelle à l’in­sur­rec­tion col­lec­tive (« Le plus sa­cré des droits et le plus in­dis­pen­sable des de­voirs, quand le gou­ver­ne­ment viole les droits du peuple », af­firme l’ar­ticle 35 de la Dé­cla­ra­tion des droits de l’homme et du ci­toyen de 1793), la fron­tière semble bien floue.

Seul au dé­part de­vant sa ca­mé­ra, le pas­teur Ma­wa­rire a vite été re­joint par plu­sieurs mil­liers de ses conci­toyens, d’abord sur Fa­ce­book puis plus « clas­si­que­ment » dans les rues de Ha­rare. Lors du gi­gan­tesque ras­sem­ble­ment an­ti-Er­do­gan or­ga­ni­sé par l’op­po­si­tion turque à Is­tan­bul, le 9 juillet der­nier, nombre de ma­ni­fes­tants bran­dis­saient le por­trait du jour­na­liste et écri­vain Ka­dri Gür­sel (lire l’ar­ticle, p. 44), édi­to­ria­liste du quo­ti­dien laïc Cum­hu­riyet, in­car­cé­ré de­puis oc­tobre 2016 et sym­bole de la ré­sis­tance à la dé­rive au­to­cra­tique du ré­gime is­la­mo-conser­va­teur.

De Ma­nal al-Sha­rif à Ka­dri Gür­sel, ceux-là risquent leur li­ber­té ou leur peau. La Toile a don­né une di­men­sion pla­né­taire à leurs ac­tions iso­lées, mais, d’Ed­ward Snow­den à Wi­kiLeaks, elle est aus­si de­ve­nue le lieu d’une dé­non­cia­tion connec­tée et trans­fron­tières des men­songes des Etats, des tur­pi­tudes des mul­ti­na­tio­nales ou en­core de la cor­rup­tion des élites po­li­tiques mon­dia­li­sées. L’in­sou­mis­sion 2.0… Soit, pour des cen­taines de lan­ceurs d’alerte, la meilleure ma­nière de s’op­po­ser au to­ta­li­ta­risme contem­po­rain et sa for­mi­dable force de pro­pa­gande. D’autres re­tiennent plu­tôt qu’ils sont trop ré­gu­liè­re­ment pha­go­cy­tés par la fa­cho­sphère ou les is­la­mistes, in­fil­trés et ma­ni­pu­lés par les Etats eux-mêmes et leurs ser­vices de ren­sei­gne­ments. Au nom de la rai­son et à l’aune de sa propre ex­pé­rience, Tz­ve­tan To­do­rov s’était, lui, de longue date, conver­ti à l’im­per­fec­tion des « dé­mo­cra­ties li­bé­rales » mais ja­mais à la « dis­pa­ri­tion de la mo­rale dans le dis­cours pu­blic ». In­sur­gé, peut-être pas, mais jus­qu’au bout in­sou­mis…

SANS HAINE

Après vingt-huit an­nées de dé­ten­tion, Nel­son Man­de­la tra­vaille­ra à la ré­con­ci­lia­tion et re­ce­vra, en 1993, le prix No­bel de la paix pour avoir oeu­vré à mettre fin au ré­gime de l’apar­theid.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.