Hilla­ry Clin­ton n’a rien ap­pris

Marianne Magazine - - Le Vif Du Sujet - FRAN­ÇOIS DARRAS

Adé­faut de s’in­ter­ro­ger sur les rai­sons de sa dé­faite face à Do­nald Trump, Hilla­ry Clin­ton au­ra au moins réus­si à re­prendre une re­cette dé­jà tes­tée avec suc­cès par son ma­ri : ga­gner de l’ar­gent en mon­nayant ses confé­rences de pré­sen­ta­tion de son livre. Ce der­nier s’in­ti­tule What hap­pe­ned (« Ça s’est pas­sé comme ça »). Mais, à en ju­ger par les confes­sions mé­dia­tiques de l’ex-can­di­date dé­mo­crate, c’est sur­tout la ran­coeur qui do­mine. Qu’elle fus­tige Do­nald Trump, c’est nor­mal et lo­gique. Qu’elle en fasse au­tant avec Ber­nie San­ders, son ex-ri­val des pri­maires, c’est plus éton­nant, d’au­tant que ce der­nier, s’il avait été le can­di­dat dé­si­gné, se­rait sans doute au­jourd’hui à la Mai­son-Blanche. Qu’elle ex­plique sa dé­route par les ré­vé­la­tions de l’an­cien di­rec­teur du FBI sur ses e-mails et les in­ter­ven­tions pré­su­mées de Mos­cou, c’est une vi­sion com­plo­tiste qui lui per­met de s’exo­né­rer de ses res­pon­sa­bi­li­tés à bon compte. Pour l’heure, Hilla­ry Clin­ton pré­pare ses 15 confé­rences payantes, prou­vant que, à dé­faut d’avoir ap­pris de sa dé­bâcle, elle sait comment en vivre.

RAN­COEUR À L’OU­VRAGE Quand Hilla­ry vend “sa” ver­sion de l’his­toire.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.