La grande mi­sère pay­sanne

Marianne Magazine - - Courrier Des Lecteurs - JOëL HER­BIN

Le bon sens paysan n’existe plus ! Des éle­vages de 1 000 vaches, de 500 co­chons ou plus, de mil­liers de poules avec de la nour­ri­ture toute prête avec peut-être des OGM, des an­ti­bio­tiques, des pes­ti­cides. Des champs im­menses avec une seule culture comme le blé, le maïs ou la bet­te­rave su­crière et l’em­ploi mas­sif d’en­grais, de désher­bants, de pes­ti­cides, ces pro­duits qua­li­fiés de phy­to­sa­ni­taires pour en mettre plein la vue, ces pro­duits qui nous em­poi­sonnent et qui em­poi­sonnent la terre et leurs uti­li­sa­teurs. Chaque se­maine, les mé­dias dé­noncent un ali­ment is­su de l’in­dus­trie agroa­li­men­taire ju­gé dan­ge­reux pour la san­té : les oeufs, la char­cu­te­rie, les sa­lades, les to­mates, etc. Que nous reste-t-il de bon à man­ger ? Com­ment en un de­mi-siècle en est-on ar­ri­vé là ?

L’ar­gent, l’ap­pât du gain fa­cile, au nom de la ren­ta­bi­li­té, le sou­ci de ra­tio­na­li­ser. Les ban­quiers ont pris le pou­voir. Ils ont convain­cu les hommes po­li­tiques qui n’y connaissent pas grand-chose. Ils ont com­men­cé par rin­gar­di­ser les an­ciennes mé­thodes qui avaient pour­tant fait leurs preuves, ont em­ployé un vo­ca­bu­laire plus mo­derne, plus tech­nique.

Quelques jeunes se lancent dans le bio, la po­ly­cul­ture, re­plantent des haies, épandent du fu­mier, du ter­reau, des mor­ceaux de bois dé­chi­que­tés. L’ave­nir, c’est de re­ve­nir à la ferme tra­di­tion­nelle d’an­tan avec de pe­tits champs, des cultures va­riées. C’est plus de tra­vail. Oui, mais nous avons 3 mil­lions de chô­meurs à ré­mu­né­rer. Ce­la va aug­men­ter les prix. Oui, mais nos sa­laires sont trop bas. C’est toute la po­li­tique mon­diale qu’il faut re­voir et, là aus­si, il faut avoir une vi­sion d’ave­nir et du cou­rage…

L’AVE­NIR, se­rait-ce de re­ve­nir à la ferme d’an­tan ?

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.