Vive la sociale!

Marianne Magazine - - Culture - MY­RIAM PERFETTI

Ber­nard La­villiers n’en au­ra ja­mais fi­ni avec la lutte contre la mi­sère et les in­jus­tices so­ciales. Pas plus qu’avec la poé­sie. Tant mieux ! Son en­ga­ge­ment et sa voix res­tent in­dis­pen­sables à une chan­son fran­çaise trop sou­vent atone. Sur ce per­cu­tant 21e al­bum, Cinq mi­nutes au pa­ra­dis, sor­ti pile cin­quante ans après son pre­mier 45 tours, le Sté­pha­nois s’y livre, à grands ren­forts de gui­tares, d’ar­ran­ge­ments élec­triques et de per­cus­sions cui­vrées, et, sur­tout, sans l’aide de ces rythmes la­ti­no-amé­ri­cains qu’il ché­rit tant. Tou­jours, avec cette plume acide fouillant, tour­nant et re­tour­nant les maux d’une so­cié­té qui a fait du tra­gique son quo­ti­dien. Ain­si de Char­le­roi, sorte d’écho au su­perbe Saint-Etienne, sor­ti en 1975, fai­sant le triste constat d’une ville qui part « en vrille », « en friches ». Du poi­gnant Croi­sières mé­di­ter­ra­néennes in­sis­tant sur le sort des mi­grants pen­dant que d’autres em­barquent à bord des Cos­ta-ma­chin sur une « Mer qu’on a payée si cher ». De ses Bons pour la casse, réa­li­sé avec Feu ! Chat­ter­ton, et Fer et dé­faire, ré­glant quelques comptes avec la vio­lence du sys­tème éco­no­mique, mais aus­si avec le roi de l’acier Mit­tal. Et de ce Ven­dre­di 13, qui offre cinq mi­nutes au pa­ra­dis aux ter­ro­ristes de l’après-Ba­ta­clan « avant que le diable ne s’aper­çoive de ta mort ». Onze textes ci­se­lés tran­chants comme un dia­mant, et jus­qu’à cette mise en musique de la Gloire, charge poé­tique de Pierre Se­ghers pa­rue en 1957 contre la guerre d’Al­gé­rie, qui ré­sonne étran­ge­ment avec notre san­glante ac­tua­li­té. L’oeil grave qui nous trans­perce sur la po­chette sait se faire plus tendre grâce aux col­la­bo­ra­tions jaz­zy de Ben­ja­min Bio­lay et de Jeanne Che­rhal. C’est, d’ailleurs la chan­teuse qui a le der­nier mot, l’Es­poir. Il offre à un La­villiers plus dé­ter­mi­né que ja­mais un puis­sant sans-faute.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.