WAU­QUIEZ, LA Dé­MA­GO

Marianne Magazine - - FRANCE - PAR LOUIS HAUSALTER

Ar­chi­fa­vo­ri pour prendre la tête des Ré­pu­bli­cains en dé­cembre, Laurent Wau­quiez or­ga­nise mé­tho­di­que­ment sa conquête d’un parti cen­sé ser­vir de trem­plin à ses am­bi­tions ély­séennes.

La nuit tombe lors­qu’il entre à grandes en­jam­bées dans la salle po­ly­va­lente. Sa­luts du bras, ap­plau­dis­se­ments, dis­cours d’ac­cueil des élus de la droite lo­cale. Ra­pi­de­ment, le voi­là au pu­pitre. Et les flat­te­ries ne se font pas at­tendre… « Vous êtes quand même as­sez ad­mi­rables. On a pris une quan­ti­té de chocs dans la fi­gure et vous êtes là ! » lance Laurent Wau­quiez à la grosse cen­taine de mi­li­tants ve­nus l’écou­ter ce sa­me­di 28 oc­tobre à Fran­con­ville, pai­sible com­mune pa­villon­naire du Vald’Oise. Pen­dant une heure, l’ora­teur s’em­ploie mé­tho­di­que­ment à faire vi­brer la corde nos­tal­gique de cet au­di­toire aux che­veux gri­son­nants, en exal­tant « notre vieux pays si at­ta­chant qu’est la France ». Le ton est clai­re­ment iden­ti­taire, et as­su­mé comme tel : « Il pa­raît que c’est un gros mot de par­ler d’“iden­ti­té”. Mais le gé­né­ral de Gaulle par­lait d’iden­ti­té, d’his­toire, de ra­cines, de na­tion. » Le fa­meux cou­plet sur « l’as­sis­ta­nat » ne tarde pas : « En France, le tra­vail n’est plus re­con­nu, et il vaut mieux res­ter chez soi à cu­mu­ler les pres­ta­tions so­ciales que tra­vailler. » Ses ac­cents sont plus sar­ko­zystes que ja­mais lors­qu’il

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.