Les clas­siques pas­sés à la mou­li­nette de la BD

Marianne Magazine - - CULTURE -

cette par­tie d’échecs, qui se dé­roule sur un pa­que­bot entre New York et Bue­nos Aires, voyant l’af­fron­te­ment d’un cham­pion du monde ta­ci­turne et d’un aris­to­crate au­tri­chien, n’ayant dû son sa­lut dans les geôles na­zies qu’à la lec­ture d’un livre dé­cri­vant les 150 plus grandes par­ties d’avant­guerre. Le pa­ri est plus que réus­si. Des cases en noir et blanc du pla­teau de jeu à celles co­lo­rées de la BD, Da­vid Sa­la dé­peint avec étour­dis­se­ment l’en­fer­me­ment des per­son­nages et la par­tie men­tale que le mys­té­rieux Mon­sieur B doit li­vrer contre lui­même pour ne pas som­brer dans la fo­lie. En le des­si­nant, dans la même planche, tour à tour comme un pion, une tour ou un ca­va­lier, en mul­ti­pliant les pers­pec­tives ex­pres­sion­nistes, les gammes chro­ma­tiques nos­tal­giques et les dia­go­nales du fou, Da­vid Sa­la res­ti­tue l’op­pri­mante in­ten­si­té du livre de Stefan Zweig. « Cette nou­velle fait pour moi écho au contexte po­li­tique ac­tuel, par le thème du triomphe de la bar­ba­rie et de la bru­ta­li­té face à la cul­ture, l’hu­ma­nisme et l’ima­gi­na­tion. La par­tie n’est ja­mais ga­gnée », ex­plique-t-il.

MÊME PAS PEUR !

Mais réin­ven­ter un clas­sique, ce­la passe aus­si par l’hu­mour. Her­mé­tique à la sa­cra­li­sa­tion des grands textes, ar­mée d’une fé­roce en­vie de cha­hut, la toute nou­velle col­lec­tion « Les Clas­siques » de Char­lie Heb­do n’a peur de rien. Et ose dé­pous­sié­rer un mo­nu­ment de la lit­té­ra­ture à grands seaux d’hu­mour ir­ré­vé­ren­cieux. Les trois pre­miers vo­lumes offrent à Co­co, res­ca­pée de la tue­rie du 7 jan­vier 2015, à Riss, son di­rec­teur, et à Willem, col­la­bo­ra­teur ré­gu­lier, de bous­cu­ler Sade, Mo­lière ou So­phocle. Tout en conser­vant le texte ori­gi­nal à la vir­gule près, les tru­blions s’en donnent à coeur joie. L’adap­ta­tion que livre Co­co d’An­ti­gone, pièce écrite en 441 av. J.-C., est ex­plo­sive. « Elle a des couilles, cette An­ti­gone », ob­serve une sou­ris qui se ba­lade en marge du texte. L’hé­roïne porte des tee-shirts ar­bo­rant une tête de mort, du rouge à lèvres fla­shy et af­firme : « Je ne suis pas de ceux qui haïssent,

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.