“BAT­TLE OF THE SEXES” : BILLIE JEAN OU L’AF­FRAN­CHIS­SE­MENT D’UNE CHAM­PIONNE

Marianne Magazine - - Culture -

Billie Jean, une cham­pionne de ten­nis qui règne sur sa dis­ci­pline dans les an­nées 70, se re­belle contre le ma­chisme qui gou­verne son sport. Avec quelques autres joueuses, elle crée des com­pé­ti­tions au­to­nomes et s’af­fran­chit ain­si des men­tors de la fé­dé­ra­tion in­ter­na­tio­nale, qui re­fusent d’ali­gner les ré­mu­né­ra­tions des joueuses sur celles des joueurs… La pe­tite balle jaune en­vi­sa­gée comme une arme de com­bat : dans son nou­veau film, le duo Jo­na­than Day­ton et Valerie Fa­ris (les au­teurs de Lit­tle Miss Sun­shine) signe un film sti­mu­lant au­tour de la per­son­na­li­té et de la lutte au­then­tique de Billie Jean King, la cé­lèbre ten­nis­wo­man amé­ri­caine qui, il y a qua­rante ans, de­vint l’un des sym­boles de l’éman­ci­pa­tion fé­mi­nine dans son pays.

Aux an­ti­podes des fi­gures im­po­sées et bar­bantes du bio­pic spor­tif, Bat­tle Of The Sexes s’in­té­resse moins aux per­for­mances de la joueuse qu’à sa lutte tous azi­muts pour dé­fendre sa noble cause et à son com­bat pour vivre sa vie amou­reuse et sexuelle en toute li­ber­té, elle qui, à l’époque, n’osait pas as­su­mer pu­bli­que­ment son ho­mo­sexua­li­té. Sur sa route, Billie Jean King croise no­tam­ment un an­cien ten­nis­man pro­fes­sion­nel : Bob­by Riggs. Fan­tasque et tou­jours à l’af­fût d’un éclat mé­dia­tique, ce der­nier, la cin­quan­taine, se met en tête d’or­ga­ni­ser des matches de ten­nis op­po­sant les joueuses en ac­ti­vi­té et les ex-cham­pions à la re­traite, his­toire de prou­ver la

su­pé­rio­ri­té des mâles sur les courts de ten­nis comme ailleurs. Le match op­po­sant Bob­by Riggs à Billie Jean King, qui mal­gré ses ré­ti­cences se prê­ta au jeu, de­vint un phé­no­mène in­ter­na­tio­nal et fut sui­vi par 50 mil­lions de té­lé­spec­ta­teurs, avides de dé­cou­vrir un spec­tacle où le mau­vais goût ne poin­tait as­su­ré­ment pas aux abon­nés ab­sents. « Bat­tle Of The Sexes est à la fois un film sur le sport, une his­toire d’amour et une chro­nique so­cio­po­li­tique, ex­plique Jo­na­than Day­ton. Plus de qua­rante ans après cet af­fron­te­ment sur un court de ten­nis, on s’aper­çoit que les mêmes pro­blèmes conti­nuent d’agi­ter la société. »

MA­CHISME ET PURITANISME

Ma­chisme vo­ci­fé­rant, puritanisme ty­ran­nique, mé­dias en quête de sur­en­chères gro­tesques : Bat­tle Of The Sexes évoque une pé­riode que l’on ai­me­rait croire ré­vo­lue. « Le match entre Riggs et King pré­fi­gu­rait en quelque sorte le fonc­tion­ne­ment ac­tuel de la po­li­tique aux Etats-Unis, où le dé­bat est si sou­vent ré­duit à un jeu et à un spec­tacle, note Valerie Fa­ris. Nous nous sommes at­te­lés à ce pro­jet pen­dant les pri­maires de 2016, à une époque où il sem­blait pro­bable qu’une femme se­rait élue pré­si­dente des Etats-Unis. Pen­dant un bon mo­ment, nous pen­sions que le film mon­tre­rait que du che­min a vrai­ment été ac­com­pli de­puis ce fa­meux match. Evi­dem­ment, l’is­sue de l’élec­tion a je­té un éclairage ra­di­ca­le­ment dif­fé­rent sur cette his­toire. » Une his­toire dont la mise en scène à l’écran, aujourd’hui, pa­raît du coup en­core plus ju­di­cieuse. Hé­las ! Re­mar­qua­ble­ment in­ter­pré­té par ses deux ac­teurs prin­ci­paux (Em­ma Stone dans la peau de Billie Jean King et Steve Carell dans celle de Bob­by Riggs), Bat­tle Of The Sexes res­sus­cite un com­bat d’hier pour mieux rap­pe­ler que la lutte conti­nue de nos tristes jours où sé­vit la trum­pi­sa­tion des es­prits. Un film de sport qui n’a rien d’un divertissement ano­din.

STEVE CARELL ET EM­MA STONE

Bat­tle Of The Sexes, de Jo­na­than Day­ton et Valerie Fa­ris, avec Em­ma Stone, Steve

Carell… Sor­tie le 22 no­vembre.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.