ÉDI­FIANT

Marianne Magazine - - Evénement -

Ce ta­bleau a été re­mis par Lac­ta­lis aux ser­vices de la pré­fec­ture de la Mayenne, sur in­jonc­tion ad­mi­nis­tra­tive, et fi­gure dans le dos­sier ju­di­ciaire. Il ré­vèle tous les cas de tests po­si­tifs à la sal­mo­nelle de­puis 2008 au sein de l’usine de Craon. Douze souches de bac­té­ries dif­fé­rentes, dont une in­con­nue, ont été iso­lées. Sur un to­tal de

87 507 pré­lè­ve­ments ef­fec­tués, 85, jusque-là ca­chés, se sont ré­vé­lés po­si­tifs, dont 10 dans des pro­duits et 75 dans l’en­vi­ron­ne­ment de l’usine. Une seule an­née, 2015, a été exempte de pré­lè­ve­ments po­si­tifs. Autre fait trou­blant, la souche ago­na, res­pon­sable de la conta­mi­na­tion de 146 en­fants en 2005, ré­ap­pa­raît en 2009 puis en 2011 dans un test pro­duit. En 2013, six tests se ré­vèlent po­si­tifs dans des pro­duits. L’an­née sui­vante, en 2014, Lac­ta­lis dé­cide de dou­bler le nombre de tests pra­ti­qués. Signe de la prise de conscience d’un pro­blème ? Ago­na ré­ap­pa­raît en­core en 2014… Mais la tour no 1 ne se­ra dé­man­te­lée qu’en 2018, après la crise sa­ni­taire de l’hi­ver 2017.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.