GHOSN A UN DIGNE HÉ­RI­TIER

Marianne Magazine - - Ce Que Marianne En Pense - FRAN­ÇOIS DARRAS

Au terme d'un trans­fert un peu tar­dif, Lu­ca de Meo va hé­ri­ter du titre de di­rec­teur gé­né­ral de Re­nault, à charge pour lui de faire ou­blier l'ère Car­los Ghosn. Ques­tion sa­laire, on se­rait plu­tôt dans la conti­nui­té. Outre la prime de trans­fert, te­nue se­crète, l'an­cien di­ri­geant de Seat (groupe Volks­wa­gen) au­ra droit à un ré­gime qui fe­ra rê­ver les sa­la­riés in­vi­tés à prendre la porte d'ici peu. En ajou­tant le sa­laire fixe, le sup­plé­ment va­riable et les « ac­tions de per­for­mance », in­dexées sur le cours de Bourse, et non sur les em­plois créés, le nou­veau ve­nu tou­che­ra en­vi­ron 6 mil­lions d'eu­ros par an, soit 500 000 € par mois, sans comp­ter les me­nus avan­tages ma­té­riels pour mettre du beurre dans les épi­nards. Car­los Ghosn peut être fier de son legs. Per­sonne ne semble s'of­fus­quer d'un tel trai­te­ment de fa­veur dans un groupe qui en­tend sa­brer dans ses ef­fec­tifs non­obs­tant les fonds pu­blics ver­sés. Dans les Échos, Éric Le Bou­cher signe une ch­ro­nique in­ti­tu­lée : « Le monde d’après se­ra at­ten­ta­toire au pou­voir d’achat. »

Il n'évoque évi­dem­ment pas le cas de Lu­ca de Meo, qui au­ra la chance d'y échap­per. Non, pour Éric Le Bou­cher, l'im­por­tant est de rap­pe­ler que « tous les chan­ge­ments dé­si­rés post-Co­vid si­gni­fient des pré­lè­ve­ments sur le pou­voir d’achat ». Pas pour tout le monde. n

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.