La mai­son du pas­tel

DEGAS S’EN SERVAIT POUR IMMORTALISER SES MO­DÈLES ET VUILLARD ADO­RAIT LEUR STABILITÉ. ROULÉS À LA MAIN, LES PAS­TELS ROCHÉ ENRICHISSENT LA PA­LETTE DE NOM­BREUX AR­TISTES.

Marie Claire Idees - - SOMMAIRE - Reportage et pho­tos Ch­ristl Exel­mans

L’his­toire de La Mai­son du Pas­tel com­mence en 1720 avec l’âge d’or du des­sin à la craie et se pré­cise quand l’aqua­rel­liste ama­teur Louis Pas­teur pré­sente son élève, Hen­ry Roché, à cet atelier. Chi­miste de for­ma­tion, cet ama­teur d’art aban­donne sa phar­ma­cie et axe ses re­cherches sur un pas­tel ré­sis­tant à la lu­mière. Sa première gamme de nuances rem­porte la mé­daille d’or à l’Ex­po­si­tion uni­ver­selle de 1937. Quatre gé­né­ra­tions plus tard, Isa­belle Roché quitte à son tour une car­rière toute tra­cée dans le sec­teur pé­tro­lier pour se consa­crer à l’en­tre­prise fa­mi­liale.

Un sa­voir-faire sé­cu­laire

Si­tué à une heure de Pa­ris, l’atelier de la Mai­son du Pas­tel est res­té dans son jus. C’est là que sont créés les pas­tels ar­ti­sa­naux en sui­vant scru­pu­leu­se­ment la mé­thode tra­di­tion­nelle. « Le pas­tel se com­pose d’un liant et de pig­ments mou­lus. Nous mé­lan­geons des poudres à base de chaux, de plâtre ou d’ar­gile pour ob­te­nir nos bâ­tons. ». Ici, on ne fa­brique que des pas­tels tendres. On en pro­duit en pe­tite quan­ti­té et on uti­lise très peu de liant pour une meilleure stabilité chro­ma­tique. Une fois mis en boîte, ces bâ­ton­nets re­join­dront la bou­tique pa­ri­sienne où est pré­sen­tée une gamme de 1225 ré­fé­rences. Des to­na­li­tés qui s’ins­pirent de plus en plus de la na­ture. Les ro­siers d’Isa­belle ont ain­si don­né nais­sance à la nuance « rose Cham­bord ». Et ce n’est pas fi­ni… Se­con­dées dé­sor­mais par Mar­ga­ret Zayer, une Amé­ri­caine pas­sion­née par l’uni­vers de la cou­leur, elles mettent en­semble tout en oeuvre pour que la Mai­son Roché re­trouve sa gloire d’an­tan !

La bou­tique est ou­verte le jeu­di de 14 h à 18 heures et sur ren­dez-vous.

Dans la plu­part des cas, une gamme ré­sulte d’un dé­gra­dé au blanc de cou­leurs pures.

In­con­tour­nable : l’éta­pe­test. La re­cette d’un bon pas­tel est tou­jours se­crè­te­ment gar­dée. Très dé­li­cats, les pas­tels sont ran­gés dans des boîtes an­ciennes par cou­leur.

Mar­ga­ret Zayer et Isa­belle Roché dans l’atelier. Deux ta­lents au ser­vice de la plus an­cienne fa­brique de pas­tels au monde.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.