Pierre et Gilles, ido­lâtres ico­no­clastes

Marie Claire Maison - - Contents - Par CHARLOTTE BAILLY

Sous l’ob­jec­tif de Pierre et les pin­ceaux de Gilles, leurs por­traits so­phis­ti­qués puisent dans la Bible et l’ima­ge­rie po­pu­laire pour mieux les per­ver­tir. Ex­po­sé au Havre*,

leur uni­vers nous ins­pire un été fan­tas­ma­go­rique.

* “Pierre et Gilles. Clair-Obs­cur”, MuMa-Musée d’art mo­derne An­dré-Malraux, Le Havre. 27 mai-20 août 2017. Pa­ra­di­siaque. As­siette en por­ce­laine, coll. Rê­ve­ries, de­si­gn Sa­cha Walck­hoff, Ch­ris­tian Lacroix Mai­son pour Vis­ta Alegre. “Ga­ny­mède” (Fré­dé­rique Len­fant), Pierre et Gilles, 2001. Trip­tyque, pho­to­gra­phie peinte, pièce unique.

Rayon­nante. Bague en mé­tal bai­gné d’ar­gent et émail co­lo­ré, “Mar­gue­rite”, Phi­lippe Au­di­bert.

Oni­rique. Pa­pier peint “By The Sea”,

Re­bel Walls. Ten­ta­teur. Bra­ce­let en mé­tal, “Ser­pent”, coll. prin­temps-été 2017, Ro­ber­to Ca­val­li.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.