EM­MA DE CAUNES

ELLE MIXE LES IM­PRI­MÉS, MÉ­LANGE LES ÉPOQUES, JOUE AVEC LES CODES ET ENVISAGE SON IN­TÉ­RIEUR COMME LA VI­TRINE DE SES VOYAGES. PAS ÉTON­NANT POUR CETTE AC­TRICE QUI PARCOURT LE MONDE, EST MARIÉE À UN AN­GLAIS ET TOURNE AU CANADA POUR LA SÉ­RIE ÉVÉ­NE­MENT “RANSOM

Marie Claire Maison - - Égo Déco -

Mon der­nier achat est ce pied

de lampe an­nées 70, trou­vé dans une bro­cante de

Viller­ville. J’en­tre­tiens une ob­ses­sion pour les pieds de lampe de cette époque aux­quels j’ajoute des abat-jour

mo­dernes. Je chine aus­si

en ligne, sur le site Se­len­cy,

mon pré­fé­ré. J’aime beau­coup le Bis­trot Paul Bert dans le 11e ar­ron­dis­se­ment pour sa dé­co­ra­tion ty­pique des bis­trots pa­ri­siens. Pour le reste, je suis da­van­tage ins­pi­rée par mes es­ca­pades que par la ca­pi­tale. Des tré­sors ve­nus du monde en­tier m’en­tourent chez moi. C’est une amie très chère qui m’a of­fert ce pe­tit mi­roir en ro­tin an­nées 50 en forme de gui­tare. Il cor­res­pond à mes goûts : je mé­lange des pièces mo­dernes avec des meubles da­tant des an­nées 60, j’em­pile des ob­jets chi­nés, j’ex­pose des sou­ve­nirs de voyage, je m’amuse en dé­co­ra­tion ! J’ai tou­jours ad­mi­ré Le Cor­bu­sier, Arne Ja­cob­sen et, for­cé­ment, Charles et Ray Eames. Je rêve de leur fau­teuil “Lounge Chair” et de son ot­to­man qui convien­draient par­fai­te­ment à mon ap­par­te­ment sous les toits, très lu­mi­neux. J’y ha­bite de­puis 12 ans. J’adore la mai­son Ca­ra­vane. J’y ai ache­té mon ca­na­pé au­quel je voue une pas­sion : c’est le plus confor­table, on peut même y dor­mir à plu­sieurs et s’amu­ser à chan­ger les housses de cous­sin en fonc­tion des sai­sons. J’y ajoute par­fois des tis­sus afri­cains ou in­diens. Le vais­se­lier du dé­but

du XXe siècle hé­ri­té de ma grand-mère est éga­le­ment un meuble au­quel je tiens,

im­pos­sible de m’en sé­pa­rer.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.