Le temple des mar­chands

ÉDI­FICE DE LA RE­NAIS­SANCE, LE T FONDACO DEI TEDESCHI RAS­SEMBLE DE PRES­TI­GIEUSES MAI­SONS DE LUXE ET LE MEILLEUR DE L’AR­TI­SA­NAT VÉNITIEN.

Marie Claire Maison - - Buzz & Déco -

Il y a dix ans, juste avant que la fa­mille Be­net­ton ne l’ac­quière et n’en confie la re­struc­tu­ra­tion au Pritz­ker hol­lan­dais Rem Kool­haas, le bâ­ti­ment était la poste de Ve­nise et avait dé­jà connu plu­sieurs vies : construit au XIIIe siècle, alors en­tre­pôt pour les mar­chands al­le­mands, dé­truit par un in­cen­die au XVIe et im­mé­dia­te­ment re­cons­truit, puis de­ve­nu douanes au XIXe siècle, le “fondaco” est in­ti­me­ment lié à la ville. C’est à nou­veau un temple du com­merce : le groupe DFS (spé­cia­liste des du­ty free et dé­te­nu par LVMH) y a ins­tal­lé sa pre­mière T Gal­le­ria en Eu­rope, où les plus grandes mai­sons du luxe cô­toient le meilleur de l’ar­ti­sa­nat vénitien (ver­re­rie, tex­tile, gour­man­dises, bi­joux…) dans un dé­cor spec­ta­cu­laire. Clou du pro­jet : l’es­pace cultu­rel sous le toit qui ac­cueille des oeuvres d’ar­tistes contem­po­rains, et la vue in­sen­sée qui em­brasse toute la ci­té.

“WATERBONES”, de l’ar­tiste ita­lien Lo­ris Cec­chi­ni, est ex­po­sée jus­qu’au 27 no­vembre

dans l’es­pace cultu­rel.

REM KOOL­HAAS pour l’ar­chi­tec­ture et Ja­mie Fo­bert pour le de­si­gn in­té­rieur, le pro­jet de ré­ha­bi­li­ta­tion

est spec­ta­cu­laire ! LE FONDACO est au­jourd’hui un temple du luxe.

DE­PUIS LE TOITTERRASSE au-des­sus du Rial­to et du Ca­nale Grande, le re­gard sai­sit tout Ve­nise.

AU REZ-DE-CHAUS­SÉE, le res­tau­rant et le ca­fé Amo des frères Ala­j­mo sont si­gnés Phi­lippe Starck.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.