LI­SON BARBIER, LE TEMPS DU PA­PIER

Marie Claire Maison - - #360° - Par CÉ­LINE DE ALMEIDA Plus que tout, elle aime “im­pri­mer les signes du temps sur la ma­tière”. www.li­son­bar­bier.com

Son des­tin s’est scel­lé en 2012, lors­qu’en­core étu­diante en Arts ap­pli­qués à Lyon, Li­son Barbier se rend au Né­pal dans une fa­brique de pa­pier ar­ti­sa­nale. “C’est là, de ma­nière très or­ga­nique, que j’ai eu un dé­clic” se sou­vient la jeune femme de 28 ans. À son re­tour, elle dé­cide de ré­vé­ler le po­ten­tiel in­ex­ploi­té du pa­pier grâce à des tech­niques et sa­voir-faire em­prun­tés à l’uni­vers tex­tile. “J’ap­plique de la tein­ture sur des ban­de­lettes de 5 cen­ti­mètres de large, que j’as­semble une par une à la main avec de la colle en­duite au pin­ceau”, ex­plique-t-elle. Une forme sur­git alors spon­ta­né­ment, au fur et à me­sure de la créa­tion. “Au contact de la colle, le pa­pier se gonfle, on­dule, gondole et crée des formes aléa­toires, tan­dis que la tein­ture im­prègne pro­gres­si­ve­ment la ma­tière” sou­ligne la jeune femme. Ces gra­da­tions chro­ma­tiques évo­quant la cou­leur du ciel au fur et à me­sure de la jour­née per­mettent au spec­ta­teur aver­ti d’em­bras­ser d’un re­gard l’im­pact du temps sur son oeuvre. Quant au sien, Li­son le par­tage entre les ex­po­si­tions, où elle vend ses sculp­tures et lu­mi­naires, et Cler­mont-Fer­rand où elle vit et or­ga­nise des ate­liers de tein­ture vé­gé­tale.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.