N

Marie Claire Maison - - Abc Du Design - 1. 2. 3. 4. 5. 7.

Logo Chaque gé­né­ra­tion de Pin­ton eut le sien. Grand-pa­pa Jean fut le plus gâ­té: son logo fut des­si­né par Le Cor­bu­sier, ha­bi­tué de la ma­nu­fac­ture où il fit réa­li­ser de nom­breuses ta­pis­se­ries. Dé­cryp­tage: “P” pour Pin­ton, “f” pour frères, puisque telle était, dans les an­nées 1950, la rai­son so­ciale de la mai­son Pin­ton frères. Un point. C’est tout.

M1

odes En 1948, la cé­lèbre mo­diste pa­ri­sienne Claude Saint-Cyr, fu­ture mo­diste at­ti­trée de la reine Eli­sa­beth II, ima­gi­nait une col­lec­tion de vê­te­ments, ac­ces­soires, cha­peaux et chaus­sures en ta­pis­se­rie de haute-lisse, se­lon les car­tons des­si­nés par Sla­vik, Pi­cart Le Doux, etc., et réa­li­sés par Pin­ton.

obel Prix No­bel de la Paix en 1977, Am­nes­ty In­ter­na­tio­nal tisse avec pa­tience son pro­jet Art for Am­nes­ty, com­mu­nau­té mon­diale d’ar­tistes oeu­vrant pour les Droits de l’Homme. De­puis 2012, ses com­mandes of­fi­cielles aux Ate­liers Pin­ton, pi­lo­tées par Fé­li­cie Pin­ton, font tom­ber chaque an­née du mé­tier une ta­pis­se­rie com­mé­mo­ra­tive, unique, réa­li­sée par un ar­tiste de haute di­men­sion gé­né­reuse et humanitaire. A été ain­si ré­vé­lée à l’au­tomne de 2017 la pre­mière ta­pis­se­rie ja­mais réa­li­sée par le Co­lom­bien Fer­nan­do Bo­te­ro, fresque de 20 m2 in­ti­tu­lée “The Mu­si­cians” et ex­po­sée dans les murs de l’aé­ro­port de Bo­go­ta, en mé­moire de la si­gna­ture du trai­té de paix avec les FARC.

2

3 Le ta­pis “1 000 fleurs”. “The mu­si­ciens” de Fer­nan­do Bo­te­ro. “Brand Icone” de So­nia De­lau­nay. Des cha­pe­lets de laines. Un ta­pis tuf­té.6. La col­la­bo­ra­tion avec “Ma­poé­sie”, d’El­sa Poux.

Le ta­pis “Sous-bois”.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.