Au bon­heur des dames

Marie Claire Maison - - #intérieurs - Par LAU­RENCE DOUGIER Pho­tos NI­CO­LAS MATHÉUS

Éclec­tique, la mai­son de Prune bous­cule les codes bour­geois du 16e ar­ron­dis­se­ment de Pa­ris en fai­sant la part belle à l’au­dace et à la créa­tion fé­mi­nine.

Un uni­vers hé­té­ro­clite et fan­tasque.

mar­gen­tine, moi­tié co­lom­bienne, Prune a été im­pré­gnée des cou­leurs fortes de son en­fance. Fan de Fri­da Kah­lo, elle ne conçoit pas de vivre dans un en­vi­ron­ne­ment asep­ti­sé : “la cou­leur, c’est la vie!”. Aus­si­tôt l’acte de vente de sa nou­velle pro­prié­té du 16e en poche, elle et son ma­ri Sa­cha se mettent en quête d’ar­chi­tectes pour ré­no­ver leur fu­tur do­mi­cile. Dans un ma­ga­zine, ils dé­couvrent l’agence GCG. Coup de foudre im­mé­diat pour leur sens de la cou­leur et leur ha­bi­le­té à mé­lan­ger les styles. Très vite, Noé­mie Tis­sier, Alexandre Gou­let et Jé­rôme Jac­q­min, de GCG, per­çoivent les goûts ar­tis­tiques de Prune et sa fas­ci­na­tion pour les créa­trices. “Outre Fri­da Kah­lo, Prune nous par­lait de Pa­tri­cia Ur­quio­la, In­dia Mah­da­vi, Ni­pa Do­shi…”. Tout un uni­vers au fé­mi­nin, que l’on re­trouve au fil des pièces. Dans la chambre pa­ren­tale, l’épaisse mo­quette a été des­si­née et réa­li­sée sur me­sure par la créa­trice Mar­gue­rite Le Maire. Dans le sa­lon, le large ta­pis, le ca­na­pé et la ban­quette sont si­gnés Ni­pa Do­shi, avec Jo­na­than Le­vien. Ils cô­toient un ta­bou­ret In­dia Mah­da­vi. Éclec­tique dans ses choix, Prune aime brouiller les pistes et jux­ta­po­ser les genres. Les mo­tifs se suivent et ne se res­semblent pas : tan­tôt, c’est un pa­pier peint co­lo­ré à grosses fleurs, tan­tôt un ri­deau sombre char­gé de cercles bro­dés ou de sobres stores ha­billés de khādī, ce tis­su in­dien fi­lé et tis­sé à la main. Les sols se couvrent tour à tour de mo­saïque ou de bé­ton ci­ré. On ne s’en­nuie pas dans cet uni­vers pé­tillant em­prunt de fan­tai­sie. Im­pos­sible d’ima­gi­ner que cette mai­son de cinq étages au­jourd’hui vi­brante d’éner­gie était au­pa­ra­vant un si­nistre im­meuble de bu­reaux aban­don­né… Il a fal­lu un an à l’agence GCG ar­chi­tectes pour opé­rer la mé­ta­mor­phose. Ils ont dû dé­po­ser l’en­duit qui cou­vrait la fa­çade pour en ré­vé­ler les briques, trans­for­mer quatre fenêtres en une large baie vi­trée pour inon­der l’in­té­rieur de lu­mière, rem­pla­cer les bal­cons en bé­ton par des avan­cées en ser­ru­re­rie mé­tal­lique noire, la toi­ture en pente par une toi­ture ter­rasse ac­ces­sible, et tro­quer la mul­ti­tude de de­mi-ni­veaux pour des étages ra­tion­nels. Des tra­vaux gi­gan­tesques pour un ré­sul­tat hors normes. “Nous vou­lions créer un uni­vers en­chan­té”, se sou­vient Noé­mie Tis­sier. L’ob­jec­tif est at­teint…

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.