MOI LEC­TRICE Je suis payée pour dra­guer en ligne

Marie Claire - - Sommaire - Par Co­rine Gold­ber­ger. Illus­tra­tions Stéphane Ma­nel.

Dans ma vie d’avant, j’ai beau­coup tra­vaillé dans les re­la­tions hu­maines. Cadre ma­na­ge­ment, puis coach en dé­ve­lop­pe­ment per­son­nel. C’est comme ça que j’ai été re­cru­tée, il y a un peu plus d’un an, par NetDa­tingAs­sis­tant.com, via mon site pro­fes­sion­nel. Les créa­teurs re­cher­chaient des ta­lents pou­vant exer­cer ce nou­veau mé­tier ve­nu des Etats-Unis : « da­ting as­sis­tant ». Le « DA » est un « Cy­ra­no 2.0 » qui, tout comme le hé­ros d’Ed­mond Ros­tand, sé­duit par l’écrit mais pour au­trui. Mon rôle est donc d’écu­mer les grands sites de ren­contres comme Mee­tic, Adop­teun­mec, At­trac­ti­veWorld, etc., d’éplu­cher d’in­nom­brables pro­fils et de ré­di­ger des cen­taines de mes­sages ac­cro­cheurs pour le compte de mes clients, des cé­li­ba­taires (ou pas) des deux sexes, très oc­cu­pés, pres­sés, qui n’ont nulle en­vie de pas­ser toutes leurs soi­rées sur leur or­di­na­teur à la re­cherche de l’âme soeur. Il s’agit donc de me faire pas­ser pour eux et de leur dé­cro­cher des ren­dez-vous avec des per­sonnes dont le pro­fil cor­res­pond à leurs cri­tères de re­cherche. J’ai ac­cep­té ce tra­vail parce que ce n’était pas com­pli­qué de me mettre

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.