CUI­SINE Amé­lie Dar­vas : l’ab­so­lue fraî­cheur

C’est l’his­toire de trois amies qui ouvrent un res­tau­rant, à Paris, aus­si­tôt sa­lué par le guide « Le Foo­ding ». Un suc­cès mé­ri­té qui pro­pulse Amé­lie Dar­vas, la chef du trio, dans la lu­mière. Sa spé­cia­li­té : une cui­sine bis­trot plus fraîche, plus cro­quante

Marie Claire - - Sommaire - Par Eric So­lal. Photos Na­tha­lie Car­net.

Drôle de res­tau­rant. Où rien ne cor­res­pond à ce qui est an­non­cé, où la sur­prise vous guette. Comme cette fa­çade ta­guée qu’on ima­gine s’ou­vrir sur un squat. Et puis, non : in­té­rieur à la da­noise, d’un blanc pur. Ou ce nom asia­tique, Haï Kaï, qui laisse pré­sa­ger sa­shi­mis et da­shis. Et puis, non : une cui­sine à l’ac­cent fran­çais, ima­gi­na­tive, vouée au pois­son, au co­chon et aux lé­gumes. Ou ce sa­voir-faire qui se dé­gage de chaque plat qu’on at­tri­bue à une longue ex­pé­rience. Et puis, non : la chef, 25 ans seule­ment, a ou­vert ce res­tau­rant il y a un an et de­mi. « On s’est re­trou­vé à trois amies, ex­plique Amé­lie Dar­vas. Avec Ga­brie­la Be­ni­cio, une pho­to­graphe pas­sion­née de vins, et El­sa Ki­koïne, une co­mé­dienne qui aime la dé­co­ra­tion. On a tout fait nous-mêmes, meubles com­pris. Et, coup de chance, ça a marché tout de suite. » Rien d’éton­nant. Pour Amé­lie, de­puis toute pe­tite, la cui­sine c’est ri­go­lo. Si bien qu’à 15 ans, elle choi­sit les four­neaux, au­près de chefs comme Fré­chon, Dar­roze ou Je­go. « Je fais une cui­sine d’ins­tinct. J’as­so­cie mes plats à une hu­meur ou un ca­price. Et je bou­le­verse la carte deux fois par jour. » Du fait mai­son, fait mi­nute. Haï Kaï, 104, quai de Jem­mapes, Paris 10e, 09 81 99 98 88, www.hai­kai.fr. A par­tir de 22 € à mi­di, 50 € le soir (me­nu dé­gus­ta­tion).

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.