Che­veux : le retour des soins na­tu­rels

Vi­naigre, ka­ri­té, oeuf, huile d’olive et mo­noï : ces in­gré­dients na­tu­rels qui ont long­temps nour­ri nos che­ve­lures re­viennent en force. A uti­li­ser purs ou en formules pour re­trou­ver brillance, dou­ceur et vi­ta­li­té. Nos modes d’em­ploi ul­tra-simples.

Marie Claire - - Sommaire - Par Fa­bienne La­goarde

LE VI­NAIGRE POUR L’ÉCLAT

POUR­QUOI IL FAIT TOU­JOURS DE L’EF­FET Uti­li­sé de­puis des siècles pour ses ver­tus mé­di­ci­nales an­ti­sep­tiques, as­sai­nis­santes et pro­tec­trices, c’est au xixe qu’il a dé­vié vers la beau­té, no­tam­ment en eau de rin­çage ca­pil­laire embellissante. « Avec son pH qua­si iden­tique à ce­lui du che­veu, l’acide acé­tique a le pou­voir de re­fer­mer les écailles. Bien lis­sé, le che­veu est plus doux et re­flète sur­tout par­fai­te­ment la lu­mière », ex­plique Ber­nard Fabre, res­pon­sable du la­bo­ra­toire des pro­duits vé­gé­taux Pierre Fabre. Bo­nus : le vi­naigre éli­mine d’éven­tuels dé­pôts de cal­caire et dis­sout le sé­bum qui étouffe le cuir che­ve­lu.

À LA MAI­SON Coif­feur pro­dige at­ta­ché aux tra­di­tions, Da­vid Lu­cas (Da­vid Lu­cas en Apar­té, www.da­vid­lu­cas.fr) conseille de di­luer 10 ml de vi­naigre blanc dans 500 ml d’eau, à ap­pli­quer

après le der­nier rin­çage. On res­pecte la dose, au risque de des­sé­cher un peu la fibre. Quant à la lé­gère odeur âcre, pas d’in­quié­tude : elle dis­pa­raît quand le che­veu est sec. Blondes et châ­tain clair peuvent ajou­ter le jus d’un de­mi-citron.

EN SOINS Le rin­çage de Re­né Fur­te­rer, lan­cé en 1986, est tou­jours d’ac­tua­li­té. Ela­bo­rée à par­tir du vi­naigre d’acé­ro­la (pe­tite ce­rise chi­lienne) ul­tra-riche en vi­ta­mine C, la for­mule se dé­cline dé­sor­mais dans un ri­tuel de soins ré­vé­la­teurs de brillance. D’autres marques se lancent sur cette piste, avec des vi­naigres de cidre ou ar­ti­sa­naux dans les­quels ont ma­cé­ré des fruits (fram­boises, mûres) ou des fleurs (ca­mé­lia, hi­bis­cus, co­que­li­cot). Celle du co­lo­riste Ch­ris­tophe Ro­bin, dé­cli­née en trois ver­sions par­fu­mées, pré­serve la lé­gè­re­té et le tou­cher na­tu­rel de la fibre. Dans la ten­dance éga­le­ment « che­veu nude » qui fait en­vie cette sai­son.

NOTRE SÉ­LEC­TION Soin Dé­mê­lant Ré­vé­la­teur de Brillance Sans Rin­çage Fio­ra­van­ti de Re­né Fur­te­rer, 13,40 € (1, page sui­vante). Sham­pooing Brillance & Vo­lume au Vi­naigre aux 3 Fleurs & Pam­ple­mousse Rose de Le Pe­tit Mar­seillais, 2,65 € (2, page sui­vante). Lo­tion de Fi­ni­tion au Vi­naigre de Fruits de Ch­ris­tophe Ro­bin, 36 € (3, page sui­vante). Vi­naigre Pro­fes­sion­nel Ra­vi­veur d’Eclat à Rin­cer Ex­pert Mèches de Franck Pro­vost, 6 €.

LE KA­RI­TÉ POUR RE­VI­TA­LI­SER

POUR­QUOI IL FAIT TOU­JOURS DE L’EF­FET C’est un ac­tif qua­si my­thique, pres­sé à par­tir des graines d’un arbre sacré d’Afrique de l’Ouest, qu’on ap­pelle aus­si « arbre à beurre ». Sa ri­chesse ex­cep­tion­nelle en acides gras es­sen­tiels en fait un in­con­tour­nable des che­veux très secs et/ou bou­clés. Ré­hy­dra­tant, nutritif, pro­tec­teur, il re­vi­ta­lise à mer­veille une fibre ex­sangue.

À LA MAI­SON On se pro­cure un beurre de ka­ri­té pur non raf­fi­né ( ma­ga­sins bios) qu’on fait fondre au bain-marie et qu’on mé­lange avec un peu d’huile d’ar­gan et/ou d’huile de co­co pour en faire un soin avant-sham­poing ul­tra­nour­ris­sant (autres re­cettes sur www.ka­ri­te­bio.com). Bien sûr, c’est très riche et même gras, donc plus fa­cile à ap­pli­quer sur che­veux hu­mi­di­fiés, sui­vi im­pé­ra­ti­ve­ment de deux sham­poings à rin­cer mi­nu­tieu­se­ment.

EN SOINS La plu­part du temps, on le trouve sous forme de beurre : « Il a une consis­tance so­lide à tem­pé­ra­ture am­biante, ex­plique Ber­nard Fabre. Mais on peut aus­si en ob­te­nir une huile en le frac­tion­nant et le rendre li­quide. » Dans les deux cas, ces tex­tures riches sont à rin­cer soi­gneu­se­ment et à évi­ter sur che­veux fins.

NOTRE SÉ­LEC­TION Huile Nu­tri­tive Avant­sham­pooing au Ka­ri­té Bio de Lo­vea, 5,49 € (4, page sui­vante). Crème Re­vi­ta­li­sante In­tense Ka­ri­té de Re­né Fur­te­rer, 26 €. Beurre de Ka­ri­té Bio de Cat­tier, 7 €. Masque Brillance Nu­tri­tion Ex­trême Phy­to­ka­ri­té de Phy­to, 25 €.

L’OEUF CONTRE LA CASSE

POUR­QUOI IL FAIT TOU­JOURS DE L’EF­FET Les oeufs contiennent de mul­tiples élé­ments bé­né­fiques. Des pro­téines for­ti­fiantes. Des vi­ta­mines, no­tam­ment celles du groupe B qui par­ti­cipent au re­nou­vel­le­ment des cel­lules du fol­li­cule pi­leux, mais aus­si du groupe E, aux ver­tus an­ti­oxy­dantes. Des mi­né­raux et des oli­go­élé­ments tels que le fer, qui oxy­gène les ra­cines, et le sé­lé­nium, autre an­ti­oxy­dant puis­sant. « Outre leur in­té­res­sante com­po­si­tion, les oeufs ont aus­si de très bonnes pro­prié­tés cos­mé­tiques. Ils gainent et as­sou­plissent la fibre. Ré­sul­tat : le dé­mê­lage est fa­ci­li­té », s’en­thou­siasme An­na­bel Ma­ri, di­rec­trice scien­ti­fique Dop.

À LA MAI­SON Pour che­veux fra­giles : battre deux oeufs en­tiers avec deux cuillé­rées à soupe d’eau. Ap­pli­quer après le sham­poing en mas­sant dou­ce­ment le cuir che­ve­lu, lais­ser po­ser un quart d’heure, puis rin­cer. Si les che­veux sont très secs, Da­vid Lu­cas conseille de mixer un jaune avec un de­mi-avo­cat bien mûr et un peu d’huile d’olive. A ap­pli­quer après le sham­poing, avant de dé­mê­ler puis de rin­cer.

EN SOINS Celle lan­cée par Dop dans les 70’s est col­lec­tor. Ins­pi­rée d’une re­cette de grand-mère, elle était vouée à la­ver en dou­ceur les che­veux de toute la fa­mille. Au­jourd’hui, la for­mule est presque in­chan­gée, op­ti­mi­sée par une nou­velle gé­né­ra­tion de po­ly­mères, une base la­vante plus res­pec­tueuse, et s’ac­com­pagne d’un masque. D’une ma­nière gé­né­rale, les la­bo­ra­toires pri­vi­lé­gient le jaune d’oeuf, in­té­gré sous forme déshy­dra­tée pour conci­lier conser­va­tion et sta­bi­li­té.

NOTRE SÉ­LEC­TION Baume Ca­pil­laire Pré­sham­pooing H’Suan Wen Hua de Lush, 13,45 € ( 5). Sham­pooing For­ti­fiant aux OEufs de Mu­la­to, 10,90 € (6). Masque Lé­ger aux OEufs de Dop, 4,80 €. Sham­pooing aux OEufs de By­phasse, 1,99 €.

L’HUILE D’OLIVE

AN­TI-PAILLE

POUR­QUOI ELLE FAIT TOU­JOURS DE L’EF­FET Im­pos­sible d’igno­rer ses ver­tus nu­tri­tives. Se­cret de beau­té an­ces­tral par­ta­gé par les Mé­di­ter­ra­néennes, l’huile d’olive est pri­sée pour sa ri­chesse en acides gras, po­ly­phé­nols et vi­ta­mine E. Ex­cel­lente pour re­ta­per les fibres des­sé­chées, elle les soigne, les as­sou­plit et les pro­tège par­fai­te­ment.

À LA MAI­SON Im­pré­gner les che­veux secs d’huile d’olive vierge ou ex­tra-vierge de la ra­cine – on peut en faire pro­fi­ter sans crainte le cuir che­ve­lu, elle est ef­fi­cace contre les dé­man­geai­sons et les pel­li­cules – aux pointes. Bien ma­laxer les mèches pour la faire pé­né­trer avant de pei­gner. Lais­ser po­ser idéa­le­ment au moins une heure. Puis la­ver avec son sham­poing. A évi­ter juste après avoir fait sa co­lo : on at­tend quelques jours pour ne pas ter­nir les pig­ments.

EN SOINS L’huile d’olive pro­ven­çale ou si­ci­lienne est in­té­grée dans des tex­tures gé­né­reuses au par­fum fruité pour faire les che­veux doux comme du ve­lours, sans les alour­dir.

NOTRE SÉ­LEC­TION Lovely Smoo­thing Love Sham­poo de Da­vines, 9,50 € (7). Crème de Soin Ul­tra-nourrissante à l’Huile d’Olive de Dop, 2,30 € (8). Sham­pooing Usages Fré­quents Oli­via de Ma­rius Fabre, 11 € (9). Masque Pro­fond Nu­tri­tion Ex­trême Olive My­thique Ul­tra Doux de Gar­nier, 5,20 €.

LE MO­NOÏ POUR RÉ­HY­DRA­TER

POUR­QUOI IL FAIT TOU­JOURS DE L’EF­FET Parce que son par­fum évoque l’été et l’éva­sion. Ori­gi­naire de Po­ly­né­sie où on l’uti­lise de mille fa­çons, il est is­su de l’huile de co­prah dans la­quelle ma­cèrent les fleurs de tia­ré. Uti­li­sé no­tam­ment pour ré­hy­dra­ter, domp­ter et illu­mi­ner les che­veux épais.

À LA MAI­SON Sans al­ler jus­qu’à Pa­peete, on trouve ici des fla­cons de mo­noï de Ta­hi­ti d’ori­gine contrô­lée. A lais­ser po­ser une nuit en­tière en soin SOS sur che­veux secs, mèche à mèche, avant un sham­poing le len­de­main. Ou avec plus de par­ci­mo­nie, « juste sur les pointes, pour évi­ter qu’elles ne prennent l’eau pen­dant le cours d’Aqua­bike, ou bien pour les sty­li­ser le soir sur che­veux secs », pro­pose Da­vid Lu­cas.

EN SOINS La com­po­si­tion peut être en­ri­chie de va­nille, fran­gi­pa­nier, rou­cou, ylang-ylang… pour plus de par­fums. On trouve aus­si des formules ca­pil­laires ou l’huile de mo­noï est as­so­ciée à d’autres huiles vé­gé­tales, des an­ti­oxy­dants ou des filtres pro­tec­teurs.

NOTRE SÉ­LEC­TION Spray Huile Soleil à l’Huile de Mo­noï et Néroli Ul­tra Doux de Gar­nier, 8,50 € (10). Huile-en-Crème Huile Ex­tra­or­di­naire El­sève de L’Oréal Paris, 7,99 € (11). Mo­noï Ti­ki Ta­hi­ti, 8,89 €. Masque Ca­pil­laire au Mo­noï d’Hei Poa, 19,80 €. Huile Pro­tec­trice BC Sun Pro­tect de Sch­warz­kopf Pro­fes­sio­nal, 15,75 €.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.