Etre ou ne pas être “blande”

Marie Claire - - News - Par Ca­the­rine Du­rand et El­sa Guiol

Comme une ap­pa­ri­tion sur les ta­pis rouges, on a vu Jen­ni­fer La­wrence, Cara De­le­vingne et La­dy Ga­ga po­ser sous les flashs avec des mèches gri­son­nantes, voire une che­ve­lure to­ta­le­ment blanche, Ri­han­na al­lant jus­qu’à dé­cla­rer : « Grey is the new black. » Les ré­seaux so­ciaux se sont en­flam­més pour cette nou­velle « sil­ver trend » qui n’au­ra été qu’un feu de paille, le temps d’un dé­fi­lé ou d’une soi­rée, pour ces per­son­na­li­tés qui, rap­pe­lons-le, sont jeunes. A 25 ans, être « blande », jo­lie →

Dans son livre et sur Ins­ta­gram, So­phie Fon­ta­nel a te­nu la chro­nique de son ac­cep­ta­tion des che­veux blancs (ici, le 15 août 2016).

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.