notre ca­hier make-up, cos­mé­to et mode d’em­ploi

UV, sel… L’été, la fibre ca­pil­laire a be­soin de soins. Notre sé­lec­tion des meilleures for­mules nour­ris­santes.

Marie Claire - - Sommaire - Che­veux Par Fa­bienne La­goarde tous nos conseils beau­té sur ma­rie­claire.fr/beaute

Pas de trêve es­ti­vale quand on tient à ses che­veux

et à sa co­lo­ra­tion. Sur­tout si l’on est adepte d’ac­ti­vi­tés aqua­tiques : « Les bains de mer sont plus dom­ma­geables pour la fibre que le so­leil lui-même », avance An­na­belle Ma­ri, di­rec­trice scien­ti­fique Des­sange Com­pé­tence Pro­fes­sion­nelle. Quand les che­veux mouillés sèchent au so­leil, le sel em­pêche, en ef­fet, les écailles de se re­fer­mer. C’est là que les UV s’en­gouffrent et at­teignent le cor­tex avec les dé­gâts que l’on connaît (che­veu dé­vi­ta­li­sé, terne, sec, rêche, dé­co­lo­ré). Quand on ne met pas la tête dans l’eau, on est donc sau­vée ? Pas com­plè­te­ment. Si la fibre est moins sen­si­bi­li­sée, elle est quand même dé­sta­bi­li­sée en sur­face à cause des UV mais aus­si du sable, des par­ti­cules d’eau ou des ré­si­dus de pous­sière trans­por­tés par le vent io­dé. On contre-at­taque alors avec un masque. Le bon rythme ? Tous les trois jours. A faire pré­cé­der d’un sham­poing pour dé­bar­ras­ser le che­veu des ré­si­dus de sel ou de filtres so­laires car si la per­méa­bi­li­té est gê­née, le soin est moins ef­fi­cace. Ne pas hé­si­ter éga­le­ment à mas­ser le masque mèche à mèche, après l’avoir ap­pli­qué à cinq cen­ti­mètres des ra­cines, comme le pré­co­nise Del­phine Cour­teille, hairs­ty­list L’Oréal Pro­fes­sion­nel. Plus près, l’équi­libre du cuir che­ve­lu pour­rait être per­tur­bé. Ter­mi­ner en­fin en émul­sion­nant avant de rin­cer : la dif­fé­rence est bluf­fante. On peut aus­si pro­fi­ter des soi­rées d’été pour lais­ser po­ser un peu plus long­temps que d’ha­bi­tude. « Même si cer­taines for­mules agissent très vite, c’est tou­jours pro­fi­table de prendre da­van­tage de temps », conseille An­na­belle Ma­ri. L’autre so­lu­tion consiste à s’ini­tier aux for­mules de nuit, qui, le len­de­main, vont gai­ner la fibre jus­qu’au pre­mier plon­geon. Pro­té­ger la co­lo­ra­tion Dans ce soin, l’huile de noix du Bré­sil, as­so­ciée à l’ar­gan, nour­rit et pré­serve l’éclat des pig­ments. BC Masque Oil Mi­racle de Sch­warz­kopf, 19 €.

Quelques gouttes de soin neu­tra­li­sant à mé­lan­ger à ce masque évitent les re­flets jaunes. Existe aus­si contre les re­flets rouges des brunes. Masque et Touche Ch­ro­ma­tique Re­flec­tion de Ké­ras­tase, 40 € et 32 €. Cette for­mule à l’huile de ba­bas­su ren­force la ma­tière et évite à la cou­leur de dé­la­ver. Masque Après­so­leil de Ca­mille Al­bane, 28 €.

Faire briller

Riche en huile de pé­qui, fruit bré­si­lien gor­gé d’acides gras nu­tri­tifs et pro­tec­teurs, ce masque ap­porte un maxi­mum de brillance. Masque Nour­ris­sant de Ké­ra­line, 14,50 €. Ré­hy­dra­ta­tion pro­fonde grâce au beurre de mo­noï, pour des che­veux ul­tra-lu­mi­neux et très doux. Masque Après So­leil de My­riam K, 38 €.

Dé­jà pri­sée par les In­cas, l’huile de vo­lu­bi­lis nour­rit ici les fibres des­sé­chées. Masque Nu­tri-Ex­trême de Des­sange Com­pé­tence Pro­fes­sion­nelle, 6,90 €.

Evi­ter la casse

Dans cette for­mule, vi­ta­mine B6 et bio­tine ren­forcent la fibre. Masque In­for­cer de L’Oréal Pro­fes­sion­nel, 24 €.

Ce masque à l’huile de jo­jo­ba ré­pare toute la nuit et aug­mente la ré­sis­tance ca­pil­laire. Soin de Nuit Ré­pa­ra­tion d’Yves Ro­cher, 6,50 €.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.