Eve­lyne Prou­vost-Ber­ry (1939-2017)

Marie Claire - - Edito -

Le mar­di 29 août, je de­vais dé­jeu­ner avec Eve­lyne sur la ter­rasse du sep­tième, tout en haut de l’im­meuble. Je n’ai pas réus­si à an­nu­ler ce ren­dez-vous sur mon agenda, sans doute pour qu’elle de­meure un peu plus en­core avec nous, que son nom soit écrit dans mon quo­ti­dien. Eve­lyne avait ins­ti­tué une tra­di­tion : chaque mois d’août, elle dé­jeu­nait en tête-à-tête avec cha­cune des ré­dac­trices en chef de ses titres. Un ma­jor­dome ser­vait le dé­jeu­ner sur des as­siettes mo­no­gram­mées Marie Claire, les chaises étaient en teck, sou­vent le vent ba­layait le ciel et les bam­bous. Ses yeux per­çants vous re­gar­daient, lé­gè­re­ment ca­chés der­rière des lu­nettes aux verres bleus fu­més. Son regard était comme son avis : di­rect et franc. « Eve­lyne dé­tes­tait le men­songe », me confiait, le len­de­main de sa mort, Fa­bienne de James, son as­sis­tante de­puis trente-quatre ans. Moi aus­si je le dé­teste, comme les mots de conte­nance et non de conte­nus, c’est pour­quoi nous al­lions en­semble à l’es­sen­tiel : notre Marie Claire

(et les ro­mans du xixe). La lec­trice était sa plus grande pré­oc­cu­pa­tion. Elle li­sait tous les pa­piers le soir dans son lit et me li­vrait une fois par an son avis per­son­nel. Elle di­sait aus­si : « Mais je suis vieille main­te­nant, je suis cer­tai­ne­ment à cô­té de la plaque. » Non.

A 78 ans, elle était si vive que sa mort nous a stu­pé­faits.

Elle sa­luait les convic­tions, la té­na­ci­té et n’avait pas peur. Un jour où je lui confiais sen­tir un bou­le­ver­se­ment né­ces­saire, elle m’avait ré­pon­du : « Si vous y croyez, faites-le, faites-le sans at­tendre. Et si vous avez un pro­blème, ap­pe­lez-moi. » En­tendre sa confiance, qu’elle ac­cor­dait vrai­ment, et la li­ber­té d’agir qui al­lait de soi pour elle, était une force quo­ti­dienne et si­len­cieuse in­ouïe. Comme deux ailes.

Mer­ci Eve­lyne – nous l’ap­pe­lions Eve­lyne – d’avoir été si forte. Je le gar­de­rai de vous comme une loi.

— Ma­rianne Mai­resse, di­rec­trice de la ré­dac­tion

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.