La mère à boire

Marie Claire - - Livres -

C’est une histoire de trans­mis­sion, de flui­di­té des rap­ports mère-fille su­bli­mée entre elles par la mer étale, calme et ras­su­rante, li­quide am­nio­tique à re­bours, dans la­quelle pé­né­trer et s’en­ve­lop­per avec dé­lice. L’his­to­rienne Chan­tal Tho­mas, à la­quelle nous de­vons des textes re­mar­quables sur le xviiie siècle ( L’es­prit de conver­sa­tion, Ca­sa­no­va, Un air de li­ber­té), a dé­ser­té pro­vi­soi­re­ment les ri­vages an­ciens pour évo­quer au plus près d’elle Ja­ckie, la mère très tôt pri­vée de ma­ri, cette ancre bar­bante qui, sou­dain bri­sée, lui per­met de vo­guer comme bon lui semble, so­li­taire et libre, se vouant corps et âme à cette mer qui la berce en si­lence en lui épar­gnant les mots. Tro­quant le cap Fer­ret contre le cap Ferrat, pe­tite iro­nie sé­man­tique à une lettre près, le temps contras­té de l’At­lan­tique contre ce­lui, plus as­su­ré d’en­so­leille­ment de la Mé­di­ter­ra­née, Ja­ckie la na­geuse au bon­net de bain à fleurs de mar­gue­rites en ca­ou­tchouc va ain­si, pen­dant des di­zaines d’an­nées, tra­cer son che­min quo­ti­dien en fen­dant l’onde sur des ki­lo­mètres, pour son seul plai­sir d’être seule et bien. La soif de na­ger chez Ja­ckie ? Une « conduite de sur­vie, un ma­ni­feste de style », pour celle qui offre à sa fille deux vi­sages, « son vi­sage de mai­son, obs­cur, et son vi­sage de na­ta­tion, lu­mi­neux ». Car si la mère de Chan­tal Tho­mas lui a lé­gué son amour de la nage, elle se­ra res­tée d’une cer­taine ma­nière mys­té­rieuse. Comme si l’eau, seule, co­con li­quide mi­roi­tant et scin­tillant, dé­te­nait les se­crets de cette femme am­phi­bie, in­domp­table et in­sou­mise. Enig­ma­tique jus­qu’au bout. Sou­ve­nirs de la ma­rée basse de Chan­tal Tho­mas, éd. Seuil, 18 €.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.