Ma­thilde et Ber­trand*

Marie Claire - - Société -

Ages : 31 ans et 32 ans Pro­fes­sions : in­fir­mière en ré­ani­ma­tion et in­fir­mier à l’in­fir­me­rie psy­chia­trique de la pré­fec­ture de po­lice de Pa­ris. En­fants : Her­mine, 6 ans, et Loui­son, 4 ans.

Ma­thilde : Nos listes montrent qu’on est un couple plu­tôt éga­li­taire. Peut-être parce que nous fai­sons le même mé­tier. On se par­tage aus­si la pa­pe­rasse, mais la Sé­cu c’est moi. Notre plus gros casse-tête com­mun : la garde des en­fants, en rai­son d’em­plois du temps dé­ca­lés. Mes pa­rents, qui ha­bitent à proxi­mi­té et qui as­su­raient vo­lon­tiers du ba­by-sit­ting, vont dé­mé­na­ger. C’est un sou­ci. Je suis plus at­ten­tive aux dé­tails que Ber­trand, pour tout ce qu’il faut em­por­ter, pré­voir, pour une sor­tie avec en­fants par exemple, mais aus­si parce que je suis plus ri­gou­reuse et an­gois­sée. Ber­trand, lui, va à l’es­sen­tiel. C’est lui qui dit : « Laisse, je vais le faire, ça ira plus vite. » Sauf qu’il est du genre à ca­cher tout le ba­zar dans les ti­roirs. Je n’ap­pelle pas ça ran­ger. (Elle rit.) Cette an­née, grand chan­ge­ment, Her­mine entre au CP. C’est une pe­tite an­goisse, car la maî­tresse est dé­jà « très de­voirs à la mai­son ».

Ber­trand : Nous avons des « rou­le­ments » op­po­sés, donc je suis seul avec Her­mine et Loui­son le week-end et la nuit quand Ma­thilde tra­vaille, et vice ver­sa. Jus­qu’à l’an­née der­nière, pour être plus sou­vent à la mai­son, j’avais un temps par­tiel à 80 %, ce qui avait été re­fu­sé à Ma­thilde.

(*) Pho­to en pages d’ou­ver­ture du su­jet.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.