5 ha­sh­tags* qui ont sou­le­vé les foules

Marie Claire - - News -

#Wo­men2D­rive

En 2013, l’hu­mo­riste saou­dien Fa­had Al­bu­tai­ri pa­ro­die la chan­son de Bob Mar­ley

« No woman, no cry » en « No woman, no drive ». Quatre ans plus tard, les Saou­diennes sont en­fin au­to­ri­sées à conduire.

#Bla­ckLi­vesMat­ter

Le 13 juillet 2013, à l’ac­quit­te­ment de George Zim­mer­man après le meurtre d’un Afro-Amé­ri­cain de 17 ans, Ali­cia Gar­za pu­blie sur Fa­ce­book un texte qui se ter­mine par : « Les vies noires comptent. » Un ha­sh­tag uti­li­sé 13 mil­lions de fois jus­qu’en 2017.

#JeSuisC­har­lie

Le 7 jan­vier 2015, à 12 h 52, Joa­chim Ron­cin, di­rec­teur ar­tis­tique de « Sty­list », est loin de se dou­ter que son mes­sage « Je suis Char­lie » se­ra re­pris dans le monde en­tier.

#Chai­wa­la

En oc­tobre 2016, Jiah Ali poste sur Ins­ta­gram des pho­tos d’Ar­shad Khan, ven­deur de thé (« chai­wa­la ») à Is­la­ma­bad. Ar­shad est, de­puis, man­ne­quin, ac­teur et riche.

#Pus­syHat

En 2016, sur Fa­ce­book, Te­re­sa Shook, ré­vul­sée par les pro­pos sexistes de Do­nald Trump s’en pre­nant aux « chattes » des femmes, ap­pelle à une marche. Le 21 jan­vier 2017, des mil­liers de femmes af­fluent à Wa­shing­ton.

(*) Le ven­deur de thé qui chan­gea le monde avec un ha­sh­tag de Fran­çois Sal­tiel, éd. Flam­ma­rion.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.