LE PRO­DUIT D’ICI

Avec du frêne de la ré­gion d’is­soire (Puy-de-dôme), Ju­lien Dou­zal, un néo-auvergnat, lance une marque de skis en bois. Plus ré­ac­tifs, plus en­du­rants et plus éco­lo­giques, ces skis sont fa­bri­qués à la main.

Massif Central Patrimoine - - Sommaire - Texte / Si­mon An­to­ny / Pho­tos / Fran­cis Cam­pa­gno­ni /

Les skis en bois Fus­ta. Fa­bri­qués en frêne, les skis d’is­soire sont un pro­duit haut de gamme pour les ama­teurs d’une glisse douce.

En évo­quant des skis en bois, c’est une vieille pho­to en noir et blanc qui sur­git à l’esprit, avec un ar­rière-grand-père dé­va­lant, toutes mous­taches au vent, des pentes non da­mées, les pieds dans des la­nières de cuir. Au­tant dire que nous sommes très loin du pro­duit de haute qua­li­té que pro­pose la so­cié­té Fus­ta im­plan­tée dans le Puy-de-dôme. Dans un han­gar dis­cret, lo­vé sur les rives de la Ri­beyre, Ju­lien Dou­zal coupe, ponce, taille, colle, toute la jour­née. Mais com­ment cet Isé­rois de 29 ans s’est-il re­trou­vé à fa­bri­quer des skis à Saint-ba­bel, près d’is­soire ?

20 heures de tra­vail pour une paire

Bri­co­leur, Ju­lien l’a tou­jours été. Dé­jà lors de ses études d’in­gé­nieur en mé­ca­nique à Gre­noble, il s’amuse à fa­bri­quer un vé­lo en bam­bou et car­bone. Il quit­te­ra l’isère pour suivre sa com­pagne, ins­ti­tu­trice, mu­tée à Cler­mont. Coup de foudre pour cet amou­reux de sports de montagne, Ju­lien se sent im­mé­dia­te­ment Auvergnat. C’était il y a huit ans. Il en­chaîne quelques bou­lots sans pas­sion et conti­nue de bri­co­ler. Comme ce surf qu’il fait lui-même et sur le­quel il ne tien­dra « pas plus de cinq mi­nutes. Trop court, mal pen­sé ». Alors il se tourne vers une ac­ti­vi­té qu’il maî­trise de­puis son plus jeune âge : le ski. Pen­dant six mois, il passe tout son temps libre à fa­bri- quer sa pre­mière paire, « un peu au ha­sard ». Puis deux autres pour sa com­pagne et son frère. En 2013, un coup de fil va dé­ci­der de son ave­nir. Son frère Vincent, de onze mois son ca­det, l’ap­pelle alors qu’il se trouve sur les pistes, en­tou­ré de trois per­sonnes vou­lant lui ache­ter ses skis en bois. Le 1er oc­tobre naît la marque Fus­ta, « le bois d’oeuvre » en oc­ci­tan. L’his­toire res­semble à la pre­mière page d’une suc­cess sto­ry. Fus­ta est re­pé­rée par les aides ins­ti­tu­tion­nelles et mis en avant comme un symbole d’in­no­va­tion au­ver­gnate. L’isé­rois est de­ve­nu hé­raut de sa ré­gion d’adop­tion. Tout comme ses skis.

850 eu­ros à la vente

Le bois est ache­té, à cô­té, dans une scie­rie d’is­soire. « Du frêne, ex­clu­si­ve­ment. Le frêne a des pro­prié­tés d’ab­sorp­tion des vi­bra­tions et une ex­cel­lente ré­ac­ti­vi­té. Des skis de com­pé­ti­tion clas­siques vont perdre leur ner­vo­si­té au bout d’un an d’uti­li­sa­tion. Mes skis ne bougent pas pen­dant cinq ans. » Seules la se­melle et les carres ne sont pas au­ver­gnates, pro­ve­nant res­pec­ti­ve­ment d’al­le­magne et d’au­triche. « J’adore le cô­té ar­ti­sa­nal, c’est pour ça que je pré­fère vendre en di­rect. Si j’avais vou­lu créer une marque, j’au­rais ap­por­té mon ca­hier des charges en Ré­pu­blique Tchèque et j’at­ten­drais les re­tom­bées de­puis chez moi. » Au­jourd’hui, il faut une ving­taine d’heures à Ju­lien pour fa­bri­quer une paire de skis qui coû­te­ra en­vi­ron 850 eu­ros à la vente. Avec une pré­vi­sion de pro­duc­tion d’une cen­taine de paires en 2015 et le double en 2016, Ju­lien Dou­zal a lan­cé un ap­pel aux dons pour se créer un stock de bois suf­fi­sant pour ré­pondre aux de­mandes de ses fu­turs clients. Ren­sei­gne­ments sur : www.fus­ta.fr

Ju­lien Dou­zal dans son ate­lier à Is­soire. Il tra­vaille la ma­tière noble du bois de frêne pour pro­duire une cen­taine de paires de skis en bois par an. Des ob­jets qui ont des qua­li­tés de sou­plesse et d’élas­ti­ci­té que l’on ne trouve pas avec les pro­duits com

Les skis en bois créés par Ju­lien Dou­zal ren­voient à la tra­di­tion des pre­mières paires de skis dans le mas­sif, en bois, uti­li­sés par des cu­rés, des mé­de­cins, des fac­teurs, dans le San­cy et dans les val­lées du Can­tal, au dé­but du XXE siècle. Il s’agis­sait

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.