LA FAUNE RÉ­GIO­NALE AU SCAN­NER

Le pu­tois d’eu­rope dis­pa­raî­trait, le phoque ar­ri­ve­rait C’est main­te­nant prou­vé : l’au­vergne hé­berge 87 es­pèces de mam­mi­fères sau­vages. Le tout der­nier état des lieux est à dé­cou­vrir dans un ou­vrage col­lec­tif re­mar­quable.

Massif Central Patrimoine - - Art De Vivre / Nature - Texte / Anne Bourges / Pho­tos / Vincent Rillar­don, Laurent Ar­thur /

Le Groupe mam­ma­lo­gique d’au­vergne (GMA), Chauve-sou­ris Au­vergne (CSA) et plus d’un mil­lier de contri­bu­teurs bé­né­voles, viennent de pas­ser trois an­nées à re­cen­ser, pho­to­gra­phier et car­to­gra­phier tout ce que l’au­vergne compte de mam­mi­fères sau­vages. Le ré­sul­tat, c’est l’at­las des mam­mi­fères d’au­vergne1. Trois ans de tra­vail pour li­vrer le por­trait de l’au­vergne fas­ci­nant. « On est sûr à 99 % qu’ils sont tous là », es­timent Charles Le­mar­chand (GMA) et Li­lian Gi­rard (CSA), re­cru­tés sur le pro­jet. L’ou­vrage est des­ti­né aux na­tu­ra­listes comme au grand pu­blic, et sur­tout aux dé­ci­deurs qui de­vraient y trou­ver un ap­pui à la dé­ci­sion en ma­tière d’éco­lo­gie et de pro­tec­tion des es­pèces. D’au­tant que ce pro­jet à 170.000 eu­ros a été sou­te­nu par le Con­seil ré­gio­nal, le dé­par­te­ment de la Haute-loire et l’eu­rope.

Une ri­chesse

Un pre­mier At­las avait été édi­té en 1986 par le Centre or­ni­tho­lo­gique d’au­vergne. Une base à la­quelle ont pu être ajou­tés vingt-cinq ans d’in­for­ma­tions col­lec­tées par les as­so­cia­tions, des don­nées his­to­riques mar­gi­nales et les ob­ser­va­tions d’un gros mil­lier de bé­né­voles sur le ter­rain. On ar­rive ain­si à 87 mam­mi­fères vi­vant à l’état sau­vage en Au­vergne, de la mu­sa­raigne au chien vi­ve­rin en pas­sant par le loup, le cerf, et 29 chi­ro­ptères (chau­ves­sou­ris). « Si ce­la vous pa­raît peu, il faut sa­voir que cer­taines ré­gions pla­fonnent à 50 es­pèces. L’au­vergne fait par­tie de ces ré­gions où l’on trouve à la fois des cli­mats al­pins et mé­di­ter­ra­néens. » Avec ses montagnes, plaines, gorges et pla­teaux, l’au­vergne est aus­si à la char­nière de dif­fé­rents cli­mats, ce qui en fait un ter­ri­toire re­mar­quable pour la ri­chesse et la mo­bi­li­té des es­pèces.

Bonnes sur­prises

On croyait le rhi­no­lophe eu­ryale par­ti après l’ef­fon­dre­ment du seul site connu pour cette es­pèce de chi­ro­ptère très fra­gile en France. Au fi­nal, on l’a re­trou­vée à Vol­vic et Tron­çais. Avaient-elles dis­pa­ru ? Ou n’avait-on pas la bonne stra­té­gie pour les re­pé­rer ? Autre belle sur­prise : une co­lo­nie de 400 grands mu­rins a été trou­vée à Gi­meaux. Au sol, l’at­las iden­ti­fie aus­si quelques belles dy­na­miques. Par exemple pour le chat fo­res­tier. On es­ti­mait ses po­pu­la­tions can­ton­nées à la frange Ouest de la ré­gion : il est bien plus pré­sent ! No­tam­ment dans l’al­lier, et dans une par­tie du Puy-de-dôme et de la Haute-loire. Autre ani­mal que l’on au­rait pu pen­ser in­féo­dé au mi­lieu mon­ta­gnard (no­tam­ment parce qu’il était sur­tout connu dans le San­cy), le pe­tit campagnol des neiges (à ne pas confondre avec le campagnol ter­restre clas­sé nui­sible !) Se porte bien, et bien en-de­çà des som­mets. « Il est ici en li­mite Nord de son aire de ré­par­ti­tion na­tu­relle en Eu­rope, ce qui pour­rait en faire un nou­vel in­di­ca­teur éco­lo­gique. »

Liste rouge

La ré­dac­tion de l’at­las a aus­si été l’oc­ca­sion d’ac­tua­li­ser la « Liste rouge » ré­gio­nale des mam­mi­fères d’au­vergne. L’équipe manque en­core de don­nées pour éva­luer le risque de dis­pa­ri­tion d’une dou­zaine d’es­pèces et les es­pèces im­por­tées (daim, mou­flon, vi­son d’amé­rique, etc.) n’entrent pas dans le clas­se­ment. Néan­moins, le vi­son d’eu­rope semble avoir to­ta­le­ment dis­pa­ru. Le rhi­no­lophe eu­ryale reste en si­tua­tion cri­tique et dix autres es­pèces sont dé­jà trop vul­né­rables ou car­ré­ment « en dan­ger ». Un nombre au­quel il faut ajou­ter huit es­pèces à la li­mite de bas­cu­ler en zone rouge : plu­sieurs chi­ro­ptères, le la­pin de ga­renne ou le campagnol am­phi­bie (fra­giles en France en gé­né­ral). Et de fa­çon sur­pre­nante, le pu­tois d’eu­rope dont la po­pu­la­tion semble s’écrou­ler de­puis une di­zaine d’an­nées en Au­vergne. 1 - L’at­las des mam­mi­fères d’au­vergne, Ca­tiche production, 368 pages, en li­brai­ries sé­lec­tion­nées : www.ca­tiche.fr

J

La fouine vit en mi­lieux ou­verts, comme le bo­cage, ou des fo­rêts peu denses. On la trouve presque par­tout dans la ré­gion, mais la dé­gra­da­tion gé­né­ra­li­sée de son ha­bi­tat l’éloigne peu à peu de l’homme.

L’oreillard gris, sé­den­taire, une es­pèce aux oreilles dé­me­su­rées, est au coeur de son aire de ré­par­ti­tion en Au­vergne.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.